DZ

FC Barcelone : le bilan mercato du mois de mars

par

Malgré l’arrêt des compétitions, les rumeurs mercato du Barça animent toujours l’actualité footballistique.

FC Barcelone : le bilan mercato du mois de mars

Mercato Barça : le mois de mars à la loupe

S’il y a un club qui s’active pour son marché des transferts, c’est bien le FC. Barcelone. Le club de la Catalogne, qui vit une saison hautement tumultueuse, voudrait faire un grand ménage l’été prochain pour enfin surmonter ses difficultés sportives. Après le renvoi d’Ernesto Valverde, Bartomeu prévoit plusieurs départs et arrivées à l’inter-saison. Le président catalan avait d’ailleurs ciblé les secteurs dans lesquels il souhaitait renforcer l’équipe. Mais avec la crise, les ambitions du Barça pour son mercato pourrait être revu à la baisse.

La défense, principale axe du mercato du Barça

Du côté des départs, Samuel Umtiti a été placé sur la listes de joueurs transférables. Le Français conserve une bonne valeur marchande qui serait très utile pour les Blaugranas dans le but de remplir les caisses. On parle d’un coût de 40 à 50 millions pour s’offrir les services du défenseur central et d’un intérêt d’Arsenal et des deux clubs de Manchester. De plus Quique Sétien ne compterait plus sur Junior Firpo. Une arrivée libre de Layvin Kurzawa a même été annoncée pas plus tard qu’aujourd’hui. Enfin, Nelson Semedo ne fait plus partie des intouchables et pourrait s’en aller.

Pour les arrivées, le Barça recherche un arrière central polyvalent capable de jouer latéral. Les noms de David Alaba et d’Aymeric Laporte ont été cités. Le premier est sur le départ du Bayern mais coûtera cher, le second est une pièce maîtresse de Pep Guardiola et coûtera également cher. Autre solutions : Alex Telles (Porto) et Luiz Felipe (Lazio) sont également dans le viseur des catalans.

FC Barcelone : le bilan mercato du mois de mars
Samuel Umtiti pourrait débloquer le mercato du Barça en défense

Milieu de terrain : Rakitic toujours plus proche d’un départ

En fin de contrat en 2021, le Croate est le nom le plus cité du mercato du Barça côté départ. Le milieu relayeur n’aurait pas d’autre choix que de quitter la Catalogne en fin de saison. Le FC Séville a entamé des négociations avec Ivan Rakitic mais le salaire du joueur poserait problème aux Andalous. Même son de cloche pour Arturo Vidal, dont le bail se termine également dans un an. L’Inter Milan aurait la priorité sur le dossier du Chilien.

Le Barça voudrait également signer un milieu de terrain ayant un profil spécifique capable de jouer relayeur et en sentinelle. Eduardo Camavinga était observé mais le prix de la pépite rennaise a refroidi les ardeurs d’Eric Abidal. Le secrétaire technique pourrait se rabattre sur Tanguy Ndombélé, un autre milieu de terran français, devenu indésirable à Tottenham.

Enfin, la situation de Philippe Coutinho est toujours en suspens. Le Brésilien ne devrait pas rester au Bayern Munich et privilégie un retour en Angleterre mais aucune négociation n’a pour l’instant été entamée.

FC Barcelone : le bilan mercato du mois de mars
Ivan Rakitic, candidat principal à un transfert loin du FC Barcelone

Attaque : Un choix à faire entre Neymar et Lautaro

Les deux sud-américains étaient la priorité des catalans. Mais avec le manque d’argent lié à la crise sanitaire, un choix devra être fait par les dirigeants. L’été, le Barça devra se contenter que d’une seule pointure. Chacune des deux opérations devrait dépasser les 100 millions d’euros mais on ne sait pas si la réduction des salaires autorisera au Barça un mercato rêvé.

Pour conclure, la situation d’Antoine Griezmann est également à suivre car sa situation sportive pourrait pousser le Barça le placer sur le marché seulement un an après son arrivée.

FC Barcelone : le bilan mercato du mois de mars
Lautaro Martinez et Neymar : deux joueurs, un choix à faire pour le mercato du Barça

Retrouvez toute l'actu mercato de FC Barcelone / Barca

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.