US

Quel milieu offensif pour l’OL ?

par

Clément Grenier blessé pour 4 mois, l’Olympique Lyonnais a besoin de recruter un nouveau milieu offensif. Qui sera-t-il ?

Younès Belhanda

L’ex-Montpellierain a rapidement été ciblé après la blessure de Clément Grenier.

Jean-Michel Aulas a très vite communiqué sur le dossier en expliquant que l’OL avait fait une offre de prêt avec option d’achat à son club actuel, le Dynamo Kiev.

Le joueur s’est également exprimé sur la question d’un transfert dans le Rhône : « Lyon, ce serait un bon challenge »

Belhanda n°10 de l’OL : 60%

 

Mathieu Valbuena

Le Dynamo Moscou privé de Coupe d’Europe pour les quatre prochaines saisons, Mathieu Valbuena commence à avoir peur pour sa place en Bleu.

Le milieu de terrain français cherche donc à partir de Russie pour gagner en visibilité.

Un retour à l’OM fut un temps évoqué mais c’est bien à l’OL que Petit Vélo pourrait poursuivre sa carrière.

Entre Morel et Valbuena, Lyon va commencer à avoir un accent marseillais.

Valbuena n°10 de l’OL : 20%

Morgan Sanson

Le milieu de terrain montpelliérain actuellement blessé était nommé parmi les meilleurs jeunes de Ligue 1 la saison dernière.

Le joueur a montré de belles qualités durant toute la saison au point de devenir un taulier de l’équipe héraultaise.

Cependant, Loulou Nicollin, le président du MHSC a conscience qu’il tient un bon élément et se montre gourmand lorsque les indémnités de transfert sont évoquées.

Sanson n°10 de l’OL : 19%

Yoann Gourcuff

Et si l’Olympique Lyonnais et le joueur se mettaient d’accord ?

Jean-Michel Aulas a voulu conserver le joueur en lui proposant un nouveau contrat mais les négociations n’ont pas abouti.

En plus le président lyonnais doit faire face à la concurrence de l’En Avant Guingamp qui s’est placé sur le dossier.

Yoyo n°10 de l’OL : 1%

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique Lyonnais / OL

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.