US

Fernando Torres vers la Turquie

par

Ça lui pendait au nez. A force d’enchaîner les prestations insipides avec Chelsea, on se demandait bien combien de temps la direction des Blues allait continuer à avoir pitié de lui.

Médiocre depuis son transfert de Liverpool à 58 millions d’euros, Fernando Torres va enfin passer à la caisse. Malgré un contrat qui court jusqu’en 2016, le club londonien et en particulier José Mourinho seraient plus que jamais déterminés à envoyer El Niño vers d’autres cieux.

Après la rumeur d’un improbable retour dans son club formateur de l’Atletico Madrid, la piste la plus sérieuse au sujet de son avenir se situe en Turquie.

Le fantôme de Chelsea est ainsi dans le viseur du Besiktas Istanbul, seulement 3ème à l’issue du championnat, mais qui compte bien appâter l’international espagnol avec une participation à la Champions League en raison de la suspension en coupe d’Europe du rival Fenerbahçe, sacré champion de Turquie 2013-2014.

Incontestablement, jouer face à des défenses moins relevées ferait le plus grand bien à un joueur qui n’est plus que l’ombre de lui-même depuis l’hiver 2011. Torres a déjà 30 ans et relever ce nouveau défi sur les rives du Bosphore, tel Nicolas Anelka par le passé, pourrait lui permettre de revenir au 1er plan.

Le buteur ( si on peut toujours l’appeler de la sorte…) a par ailleurs vu sa valeur fondre comme neige au soleil depuis plus de 3 ans et le Besiktas ne compte pas dépenser plus de 20 millions d’euros (ce qui semble déjà cher payé) pour s’offrir les services d’une des plus grandes énigmes du football moderne.

 

Retrouvez toute l'actu mercato de Besiktas

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.