US

Quel mercato d’été pour la Juventus ?

par

La Serie A a peine terminée et encore une fois remportée, la Juventus Turin pense déjà à la saison prochaine. La Vieille Dame veut être encore plus compétitive. Focus sur son mercato d’été.

Le 11 possible de la Juventus en 2016/2017

Un recrutement ambitieux

Pour cette nouvelle saison, les dirigeants italiens voient grand.

Tout comme en 2015, la Juventus Turin veut retrouver une place de premier plan en Europe. Et ça passe par de belles performances en Ligue des Champions.

Dans son désir de s’améliorer, la Vieille Dame cible des hommes d’expérience : Dani Alvès et Javier Mascherano sont sur le point de signer.

La Juve veut également jouer la continuité en gardant Juan Cuadrado qui était prêté cette saison par Chelsea.

Un objectif garder ses meilleurs éléments

Un homme est au centre de l’attention à Turin : Paul Pogba. Le milieu de terrain français pourrait recevoir des offres astronomiques mais la Juventus veut le conserver.

Si personne n’offre plus de 100 millions d’euros, Paul Pogba restera en Italie.

Les dirigeants turinois s’emploient également à garder les hommes de base du club et ses symboles : Buffon a prolongé son contrat.

Alvaro Morata pourrait en revanche être cédé par le club. Dans ce cas là, la Juve pense à Edinson Cavani mais Romelu Lukaku semble la piste la plus sérieuse.

Une ambition européenne

Avec une équipe comme celle-là, la Juventus a de quoi faire peur à bon nombre de formations européennes.

L’équipe a prouvé en Italie qu’elle n’avait pas d’égal et veut maintenant monter sur le toit de l’Europe.

Avec des joueurs comme Alvès ou Mascherano qui ont l’expérience de la Ligue des Champions, tous les rêves semblent permis pour la Vieille Dame.

Tu en veux encore ?

Barça : 3 preuves que le départ de Mascherano est une catastrophe

Retrouvez toute l'actu mercato de Juventus / Juve

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.