US

LOSC : Lukebakio flatté par l’intérêt de Lille

par

Le remplaçant désigné de Nicolas Pépé ?

LOSC : Lukebakio flatté par l’intérêt de Lille

Si le prochain départ de Nicolas Pépé a été confirmé par Christophe Galtier, son remplaçant n’est pas encore connu.

Le LOSC a cependant coché plusieurs noms dont celui de Dodi Lukebakio, international espoir belge de 21 ans, comme l’entraîneur français l’a déclaré.

Prêté par Watford au Fortuna Dusseldorf, l’ancien ailier du Téfécé a explosé cette saison en Allemagne en inscrivant notamment la bagatelle de 14 buts toutes compétitions confondues. De quoi attirer l’oeil des recruteurs lillois mais aussi lyonnais.

Interrogé en zone mixte après la défaite des moins de 21 ans belges face aux Bleuets (0-3) au Mans, le Diablotin a avoué être flatté par l’intérêt des Dogues à son égard.

« Lille ? Ça fait plaisir d’entendre de telles choses. Je le répète toujours, dans le foot, tout est possible. Je ne sais pas ce qu’il se passera, je ne sais pas où j’en suis personnellement. Tout ce que je sais, c’est qu’il y a pas mal de clubs intéressés » a-t-il confié au micro de Foot Mercato.

Pour l’heure, Lukeabkio serait estimé à 12 millions d’euros. Un prix un peu élevé pour le LOSC qui aurait quand même la possibilité de s’aligner grâce aux 80M€ de la future vente de Pépé.

Avec la perspective de disputer la Ligue des Champions, le joueur formé à Anderlecht pourrait découvrir la Ligue 1 la saison prochaine.

« En ce qui concerne mon avenir, je ne peux encore rien dire, parce que je ne sais pas » a-t-il cependant déclaré avant d’ouvrir les portes à un retour en France. « Quand j’étais à Toulouse, je n’ai pas beaucoup pu jouer, mais ce qui est sûr, c’est que c’est un championnat qui attire. »

Des propos qui risquent de faire écho aux oreilles des dirigeants nordiques et rhodaniens.

Retrouvez toute l'actu mercato de Fortuna Dusseldorf

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.