US

Stade Rennais : Eduardo Camavinga devrait bien rester

par

Un transfert d’Eduardo Camavinga cet été serait impensable pour les dirigeants Rennais.

Stade Rennais : Eduardo Camavinga devrait bien rester

Annoncé dans les plus grands clubs européens, Eduardo Camavinga, le jeune milieu de terrain du Stade Rennais, ne devrait finalement pas quitter la Bretagne.

En effet, l’international Espoirs de 17 ans, sous contrat jusqu’en juin 2022, sera retenu par sa direction cet été, surtout que le club est qualifié pour la prochain Ligue des Champions.

Julien Stéphan a d’ailleurs confirmé à Ouest-France que son jeune joueur devrait bien être présent à la reprise.

« La C1 pour garder Camavinga ? Oui, c’est une bonne nouvelle. Pour autant, c’est un joueur qui est construit, il a aussi un entourage qui est très réfléchi, qui ne conditionnait pas forcément, contrairement à ce que j’ai pu lire, son avenir au Stade Rennais par rapport à une qualification en Ligue des Champions. C’est quelqu’un qui a une attache forte, très très forte, à son club formateur, aux gens qu’il l’entoure. Si jamais on peut jouer la plus belle des compétitions, ça renforcera encore l’attrait, bien évidemment, de notre club. Mais Eduardo et son entourage ne pensent qu’à sa carrière sur le moyen et le long terme. Ils savent très bien qu’après une saison comme celle-là, confirmer, ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple, de le faire sans son club formateur, ça peut être extrêmement positif.»

Les supporters Rennais devraient donc à nouveau voir à l’oeuvre la paire Camavinga-Nzonzi la saison prochaine, puisque l’international tricolore a lui vu son prêt étendu d’une saison.

Retrouvez toute l'actu mercato de Stade Rennais / Rennes

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.