US

L’Inter prête à s’activer?

par

Nouvel actionnaire majoritaire de l’Inter Milan, le milliardaire indonésien Erik Thohir a été nommé ce vendredi président du club en lieu et place Massimo Moratti qui conserve un rôle dans le club.

Enfin en place, le nouveau dirigeant Nerazzurri va enfin pouvoir se lancer sur le marché des transferts et sans surprise les postes à renforcer en priorité sont les deux postes de latéraux. Plusieurs noms sont d’ailleurs évoqués et notamment ceux de Gabriel Silva, ainsi que Dusan Basta (Udinese), Sime Vrsaljko (Genoa) et Emiliano Insua (Atletico Madrid) qui pourrait être échangé avec Alvaro Pereira. 

Pour le croate, un chèque de 7 millions d’euros pourrait faire l’affaire. En ce qui concerne les deux joueurs frioulans, le directeur sportif d’Udine, Cristiano Giaretta, a confirmé qu’un transfert était possible, mais qu’actuellement aucune offre n’avait été formulée.

Un milieu de terrain serait également envisagé pour pallier notamment un possible départ de Guarin. Alors qu’on attends Fernando (FC Porto) à Milan, c’est finalement le belge (d’origine indonésienne) Radja Nainggolan (Cagliari) qui serait de nouveau en tête de liste. Thohir en aurait, effectivement, fait sa priorité à ce poste. Ce dernier est transférable pour 15 millions d’euros.

Concernant l’attaque où Palacio et Gomez semblent être les seuls hommes en forme, les lombards étudieraient la possibilité de recruter un voire plusieurs éléments. Derniers noms cités par la presse italienne : Neilton (Santos), Gaston Ramirez (Southampton) et Filip Djordjevic (Nantes) qui arrive en fin de contrat. A noter que, d’après Tuttosport, des émissaires nerazzurri ont assisté aux dernières rencontres du Serbe.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.