FR

PSG : Thiago Silva, l’heure du départ

par

Ce n’est pas encore officiel mais presque : Thiago Silva ne sera pas conservé par le Paris Saint-Germain.

Hier, l’Equipe relayait dans ses colonnes une information cruciale pour le mercato du PSG : Leonardo aurait informé Thiago Silva qu’il ne serait pas conservé à l’issue de la saison.

En fin de contrat, l’avenir de Thiago Silva était au coeur de l’actualité mercato du PSG, tout comme celui d’Edinson Cavani. Si l’information n’a pas été confirmée par le PSG, les différentes réactions qui ont eu lieu depuis ne laissent que peu de place au doute.

Malgré la volonté de ce dernier de poursuivre à Paris au moins deux saisons de plus, le club a donc décidé de tourner la page. L’âge avancé du joueur (35 ans) n’y est sans doute pas étranger.

Clap de fin entre Thiago Silva et le PSG

Arrivé au Paris Saint-Germain lors de l’été 2012 pour environ 42 millions d’euros, Thiago Silva quitte donc le club huit saisons plus tard gratuitement. Le Brésilien était arrivé lors d’un mercato impressionnant, en même temps que Zlatan Ibrahimovic ou encore Marco Verratti.

Rapidement, Thiago Silva s’est mué en cadre de la défense et de l’effectif. Promu capitaine, « O Mostro » a remporté sept titres de champion, cinq coupe de la Ligue, quatre Coupe de France et sept Trophée des Champions.

L’histoire est moins belle en Ligue des Champions puisque le club n’est jamais parvenu à atteindre les demi-finales de la compétition sous l’ère QSI. Il a souvent été reproché à Thiago Silva ses absences lors des grands moments, qu’elle soit en termes de performance ou à cause de ses blessures.

A l’inverse, son bilan personnel dans le championnat français est très positif ; 75,5% de victoires en Ligue 1, meilleur ratio dans l’élite sur les 60 dernières saisons (avec un minimum de 200 matchs), comme le rapporte Opta Jean.

Quel avenir pour Thiago Silva ?

Alors qu’il avait obtenu la nationalité française l’année dernière, il semble peu probable de voir l’international brésilien rester dans l’Hexagone. Actuellement au Brésil avec sa famille, Thiago Silva est logiquement envoyé du côté du Brésil. L’Equipe a fait part de l’intérêt de Fluminense pour son ancien joueur. Thiago Silva a joué pour le club du Brasilieirao entre 2006 et 2008 avant de rejoindre le Milan AC.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Thiago Silva (@thiagosilva) on

Il se murmure aussi que Thiago Silva ne serait pas insensible à un retour au Milan. Il n’a jamais caché son attachement pour le club et pourrait y retrouver là-bas Zlatan Ibrahimovic. Reste à connaître les intentions du club lombard à son sujet, et notamment son salaire (1,50 millions brut mensuel).

D’après Daniele Longo, journaliste pour Calcio Mercato, le Milan n’a pas manifesté d’intérêt concret. Cependant, Thiago Silva dispose également d’offres de clubs chinois mais aussi d’Everton. La présence de Carlo Ancelotti sur le banc n’y est certainement pas étrangère.

Quel remplaçant pour O Mostro ?

Quoi qu’il en soit, il est certain que Thiago Silva n’aura pas de mal à retrouver un club. De son côté, en prenant cette décision, Leonardo sait certainement qu’il pourra se passer des services de l’homme qu’il a ramené à Paris.

Pour le remplacer, un homme a régulièrement été dans les rumeurs mercato côté PSG : Kalidou Koulibaly. Le défenseur de Naples est l’un de ceux qui a le plus la cote sur le marché.

Pour l’heure, les défenseurs de métier sont Marquinhos, Presnel Kimpembe, Abdou Diallo et Tanguy Kouaassi (qui n’est pas certain de rester). Thomas Tuchel pourrait s’appuyer sur cette paire. Reste à savoir si elle tiendra sur la durée.

Retrouvez toute l'actu mercato de Paris Saint-Germain / PSG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.