Scandale: les Lions Indomptables accusés de tricherie !

Nouveaux clients seulement | Contenu commercial | 18+

« Nous informons l’opinion publique, que même si nous n’avons pas reçu, pour l’instant, d’informations de la FIFA à ce sujet, nous avons contacté  la Commission d’Ethique, afin qu’elle étudie en détail les accusations -apparues dans les médias- de tricherie, lors des matchs de la phase de groupe, et surtout lors de celui contre la Croatie. Nous sommes prêts à utiliser tous les moyens possibles dans le but d’effacer au plus vite les doutes autour de cette affaire. »

Le communiqué de la Fédération Camerounaise de Football sonne comme un véritable tremblement de terre pour le football africain mais aussi mondial.

Les Lions Indomptables ont quitté le Brésil sur 3 défaites , 0-1 face au Mexique, 0-4 face à la Croatie et enfin 1-4 face à la Seleçao.

Mais, comme annoncé ci dessus, c’est surtout le second match disputé face aux Européens qui sème le doute au sujet d’un éventuel trucage.

Les doutes portent tout particulièrement sur le carton rouge reçu par Alexandre Song à la 40ème minute de ce match. De nombreux mouvements douteux ont ainsi été enregistrées autour du pari portant sur une expulsion en 1ère mi-temps.

Il semble que cette affaire n’a pas encore livré tous ses secrets.

7 joueurs, qualifiés de pommes pourries, sont dans le collimateur.

Mais la Fecafoot veut néanmoins -officiellement- toujours croire en l’innocence de ses représentants.

« Nous voulions souligner le fait qu’en 55 ans d’existence, la Fédération n’a jamais permis et n’a jamais été punie pour avoir truqué des matchs ou pour tout autre type de tricherie. »


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.
+18Les jeux d'argent et de hasard sont resérvés aux personnes majeures.