Real – Juventus : les chiffres qui qualifient la Juventus

Après sa victoire 2 buts à 1 lors du match aller à Turin, la Juventus se rend ce soir à Madrid en position de force. Pour cette demi-finale retour de Ligue des Champions, les Turinois sont les grands favoris des chiffres. On vous explique pourquoi

Le Real face à ses démons italiens

28 ans ! Cela fait 28 ans que le Real Madrid n’a pas éliminé une équipe italienne. A l’époque, c’est le Napoli du légendaire Diego Maradona qui se pointait à Santiago Bernabeu et qui subissait la loi d’une équipe alors appelée La Quinta del Buitre.

Depuis cette victoire : plus rien. Le Milan AC par deux fois, le Torino ou encore la Roma sont passés sur le corps du club le plus titré d’Europe. Même une génération brillante comme l’étaient les Galactiques de Zidane, Ronaldo et Figo s’est fait sortir de la Ligue des Champions par… la Juve !

La Juve, reçue 5 sur 5

Cinq fois dans son histoire la Juventus s’est imposée 2-1 à domicile au match aller. A chaque fois, elle s’est qualifiée pour le tour suivant. Surtout que la dernière fois que cela s’est produit, c’était cette saison en huitième de finale. Au match retour, le Borussia Dortmund s’était fait broyer dans son stade 3 buts à 0. Ce chiffre a de quoi faire peur au Real Madrid même si côté turinois, Massimiliano Allegri a tenu à nuancer l’importance de cela. « Ce n’est qu’un chiffre » a-t-il lancé hier en conférence de presse.

Tevez Juventus Dortmund

Une petite chance pour le Real ?

L’histoire de la Coupe d’Europe est formelle : après une défaite 2 buts à 1 à l’extérieur lors du match aller, une équipe a 51% de chances de se qualifier. Une statistique légèrement favorable pour le Real Madrid. Mais la différence est extrêmement ténue. Peut-on vraiment se fier à cela pour se dire que les Merengues vont passer l’obstacle Turinois ? Vraiment pas sûr que cela rassure les supporters espagnols…

Sergio Ramos


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Supporter d'En Avant. Membre fondateur de l'église adoratrice de Jocelyn Gourvennec et défenseur de la cause #Kerbrat2018. Grand suiveur de l'équipe de France et amoureux de Mamadou Sakho depuis le match contre l'Ukraine. Je suis également joueur à l'Union Sportive des Bretons de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable