US

Roma : Un mercato qui promet d’être agité !

par

A quoi va ressembler l’effectif de l’AS Roma la saison prochaine? A en croire les médias italiens, il ne sera pas le même que cette saison. En effet, Rudi Garcia aurait prévu de façonner à sa sauce l’équipe Giallorosso.

De ce fait, plusieurs joueurs pourraient prochainement faire leurs valises pour laisser la place à d’autres. Au rayon des départs, Marquinhos, le défenseur brésilien de susciterait, toujours, l’intérêt du FC Barcelone. Un échange avec l’attaquant Alexis Sanchez, a même été évoqué par l’agent du premier.

De son côté Marco Boriello pourrait, lui, rester au Genoa, suite au transfert définitif de Mattia Destro. Un contrat de 4 ans aurait même déjà été proposé au joueurs.

Nico Lopez aurait lui l’opportunité d’aller aider Antonio Di Natale à l’Udinese et ainsi faire baisser le prix de Benatia. A moins que c’est Caprari qui fasse le voyage.

Pour terminer, Miralem Pjanic serait toujours dans le viseur de Tottenham, du Borussia Dortmund, mais aussi de l’Inter Milan. Dans l’affaire, le club de la Louve pourrait récupérer Andrea Ranocchia.

Au rayon des arrivées, la priorité des romains est un gardien de but pour notamment pallier le récent départ de Stekelemburg. Plusieurs gardiens seraient d’ores et déjà sur les tablettes du club et notamment Rafael (Santos), Stéphane Ruffier (ASSE), Emiliano Viviano (Palerme), Julio Cesar (QPR) et Diego Alves (Valence).

Un latéral droit serait également espéré et pourquoi pas Sébastien Corchia (Sochaux) ou Maicon (Manchester City). En ce qui concerne le milieu de terrain, ces derniers suivraient de près Gianelli Imbula (Guingamp), tout comme Josip Ilicic (Palerme).

De nombreux dossiers donc sur lesquels l’entraineur français va devoir faire un choix. Affaire à suivre…

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.