US

Bayern Munich : Flick confirmé, Hainer nouveau président

par

C’est officiel : le Bayern Munich a confirmé son entraîneur et son nouveau président.

Bayern Munich : Flick confirmé, Hainer nouveau président

Après les quelques remous du début de saison, le Bayern Munich semble avoir retrouvé un peu de sérénité depuis quelques semaines.

Suite à un départ poussif en Bundesliga, et malgré un bon parcours en C1, le club bavarois et son entraîneur étaient plus que contestés en cette saison 2019/2020.

Un exercice que n’a pas achevé Niko Kovac, qui a été démis de ses fonctions il y a plus d’une semaine, au profit de l’intérimaire Hans-Dieter Flick.

Si plusieurs noms ont circulé pour prendre les rênes de l’équipe (José Mourinho, Mauricio Pochettino ou encore Arsène Wenger, désormais membre de la FIFA), Flick va finalement poursuivre sa mission.

Un coach confirmé et un président nommé

En effet, Karl-Heinz Rummenigge s’est exprimé lors de l’Annual General Meeting du club et a déclaré : « Nous avons annoncé publiquement, après le match de Dortmund samedi dernier, que Hansi Flick sera notre entraîneur jusqu’à nouvel ordre. Et comme nous ne voulons pas qu’on nous demande tous les samedis s’il sera toujours le coach lors du prochain match, je vous le dis, chers membres : jusqu’à nouvel ordre, Hansi Flick assumera la responsabilité sportive de l’équipe première, , au moins jusqu’à Noël et potentiellement au-delà. »

Outre cette confirmation, l’événement était l’occasion de remercier Uli Hoeness, le président du club qui va partir à la retraite.

L’heureux élu à sa succession est Herbert Hainer, qui monte en grade puisqu’il était jusqu’ici président du conseil de surveillance.

Quant à Uli Hoeness, il est devenu le sixième président d’honneur du club bavarois.

Retrouvez toute l'actu mercato de Bayern Munich

Euro 2020 - BLACK FRIDAY sur Les Transferts

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.