TOP 5 des joueurs les plus rapides de l’Euro

Contenu commercial | Nouveaux clients seulement | 18+

A l’approche de la fin de la phase de groupe de l’Euro 2016, l’UEFA a donné quelques statistiques concernant le début de la compétition. Notamment les joueurs les plus rapide de l’Euro. Et on a des surprises !

1. Kingsley Coman – 33 kms/h

C’est un Français qui est leader dans ce classement. Kingsley Coman, l’attaquant de l’équipe de France ne cesse d’épater tout le monde.

Du haut de ses 20 ans, le joueur du Bayern Munich surfe sur l’Euro 2016 tranquillement. On attendait plutôt Anthony Martial mais c’est bien lui qui semble se révéler à l’Europe.

2. Josh Magennis – 32 kms/h

C’est un Nord-Irlandais qui occupe la deuxième place du classement derrière l’attaquant des Bleus.

Bien qu’il n’a que très peu joué depuis le début de la compétition, il fait partie des 5 joueurs les plus rapides de l’Euro 2016.

D’ailleurs, lui et Kingsley Coman pourraient se croiser dès les huitièmes de finale au Stade de France !

Josh Magennis

3. Emre Mor – 32 kms/h

Si vous ne connaissez pas encore ce nom, apprenez le bien.

Ce jeune turc de 18 ans qui a signé à Dortmund juste avant l’Euro 2016 est considéré comme un futur grand joueur.

Pour sa première titularisation dans la compétition, il a été décisif contre la République Tchèque délivrant notamment une passe décisive.

C’est sûr, nous allons entendre parler d’Emre Mor et pas forcément que pour sa pointe de vitesse.

4. Sime Vrsaljko – 32 kms/h

Ce joueur croate au nom quasiment imprononçable a 24 ans et joue en défense.

Il a notamment livré une très belle partie hier face à l’Espagne en étant constamment en mouvement sur son côté gauche.

Et c’est sûrement cette activité énorme qui lui permet de faire partie des joueurs les plus rapides de l’Euro 2016.

Sime Vrsaljko

5. Kolbeinn Sigthorsson – 32 kms/h

Il faut avouer la vérité, on n’aurait pas misé un centime sur une présence de l’attaquant islandais parmi les joueurs les plus rapides de la compétition.

Cette saison à Nantes, le joueur a plutôt évolué dans une fonction d’attaquant d’appui.

Son physique puissant est donc trompeur, une bonne nouvelle sûrement pour René Girard, le futur coach des Canaris.

Kolbeinn Sigthorsson

Tu en veux encore ?

Quel adversaire pour les Bleus en huitième de finale ?

Capture


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe