MD

Euro : Quel adversaire pour les Bleus en huitième ?

par

Avec deux victoires et un match nul, la France termine première du Groupe A et attend désormais de connaître son adversaire pour les huitièmes de finale. Voici les différents cas de figure.

Un système complexe

En terminant à la première place de son groupe, la France est assurée de rencontrer l’un des quatre meilleurs troisièmes.

Mais selon le groupe d’origine des 4 meilleures équipes ayant terminé en troisième position, l’adversaire de la France ne sera pas le même.

Selon la combinaison finale, la France pourrait affronter le 3e du groupe C, D ou E.

Si le classement restait en l’état, la combinaison C-B-A-F amènerait la France à rencontrer le 3e du Groupe C, soit actuellement l’Irlande du Nord. 

Source : Wikipedia

Un adversaire déjà connu ?

Mais le classement des meilleurs 3e ne restera pas tel quel. Pourtant, la France pourrait bel et bien rencontrer l’Irlande du Nord, dimanche.

Avec 3 points et une différence de buts de +1, les Nord-Irlandais (Groupe C) semblent assurés de finir parmi les meilleurs 3e.

A contrario, la Suède (Groupe E), avec 1 point, semble condamnée à l’exploit face à la Belgique, pour espérer rattraper son retard. De même pour l’Irlande (E) face à l’Italie. Il semble donc fort possible qu’aucun membre du Groupe E ne fasse partie des 4 meilleurs 3e.

La combinaison devrait donc comprendre un membre du Groupe C, et aucune équipe du Groupe E. Toutes les combinaisons mèneraient alors la France vers le 3e du Groupe C.

Il n’y a donc plus qu’à espérer que l’Irlande du Nord ne l'emporte pas face à l’Allemagne, ce qui rétrograderait la Mannschaft à la 3e place de son groupe et offrirait un huitième de finale plus compliqué que prévu.

Source : Wikipedia

 

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.