US

PSG : qui doit partir pour que Mbappé arrive ?

par

Après avoir convaincu Neymar de venir, le PSG serait en passe d’attirer également Kylian Mbappé. Mais le club va être obligé de dégraisser.

Les priorités

Trois joueurs semblent être priés de se trouver un nouveau club et vite : Hatem Ben Arfa, Jesé et Grzegorz Krychowiak. Ils doivent partir d’ici à la fin du mercato estival.

Absent de l’entraînement depuis 2 jours, Jesé serait sur le point de trouver un nouveau point de chute après son près en Liga ces derniers mois.

Krychowiak a refusé le FC Nantes alors qu’Hatem Ben Arfa était fortement pressenti en Turquie. Malgré ces rumeurs insistantes, ces trois joueurs font toujours partie de l’effectif du PSG.

La vente bonus

Avec l’arrivée de Daniel Alves et les bonnes performances de Thomas Meunier tout au long de la saison passée, Serge Aurier a du souci à se faire concernant son temps de jeu.

Le latéral ivoirien a en plus eu pas mal de problèmes comportementaux depuis son arrivée dans le club de la capitale. Il pourrait donc être amené à partir.

On parle beaucoup de lui en Angleterre. Une bonne nouvelle pour Paris quand on voit que les prix peuvent s’envoler rapidement. Aurier, un transfert entre 30 et 50 millions d’euros ?

Des futurs départs à prévoir

En recrutant Kylian Mbappé, le Paris Saint-Germain ne se facilite pas la vie concernant le fair-play financier. Le club peut étaler ses paiements sur plusieurs années mais il faudra vendre.

Si l’international français arrive, on pourrait avoir le départ de quelques gros joueurs dans les prochaines saisons. Angel Di Maria, Lucas et Julian Draxler sont particulièrement visés.

Le secteur offensif bien fourni, ils seraient les premiers à être poussés vers la sortie par les dirigeants parisiens pour éviter toute nouvelle sanction de la part de l’UEFA.

Retrouvez toute l'actu mercato de Paris Saint-Germain / PSG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.