US

Ligue des Champions : les enseignements à tirer des deux premières journées

par

Ligue des Champions : les enseignements à tirer des deux premières journées

La deuxième journée des phases de poules de la Ligue des Champions vient déjà de se terminer. Alors que la phase aller prend fin la semaine prochaine, il y a déjà quelques enseignements à tirer de ce début de compétition européenne.

Les trois grands favoris au rendez-vous

Difficile d’en sortir un grand favori avant le début d’une Ligue des Champions. Et pourtant, pour cette nouvelle édition, les experts semblaient avoir fait du Bayern Munich, de Manchester City et de Liverpool, les trois grands favoris de la compétition, bien devant la Juventus, le PSG, le Real Madrid ou encore le FC Barcelone. Et pour le moment, il est compliqué de leur donner tort …

Tenant du titre, le Bayern Munich ne pouvait rêver mieux comme entrée en matière. Humiliant l’Atlético de Madrid lors de la première journée (4-0), le club bavarois a eu un peu plus de mal sur la pelouse du Lokomotiv Moscou, en s’imposant dans les dernières minutes (2-1). Une entame toutefois parfaite pour la bande à Robert Lewandowski qui semble encore en excellente forme.

Même son de cloche pour les deux clubs anglais. Dans une poule très abordable, Manchester City a soigné son entrée en lice face au FC Porto (3-1) et à l’OM (3-0). Liverpool a également fait le travail, avant une double confrontation très attendue face à l’Atalanta Bergame. En prenant les trois points sur la pelouse de l’Ajax Amsterdam (1-0) et face à Midtjylland (2-0), les Reds se sont lancés au mieux.

Des surprises à venir ?

Quelques semaines après sa finale de Ligue des Champions, on attendait beaucoup du PSG. Le club de la capitale se montre toutefois très peu convaincant dans ce début de compétition. L’équipe de Thomas Tuchel a été défaite dès la première journée sur sa pelouse face à Manchester United (2-1). Une défaite qui complique grandement la tâche du PSG, également dans la poule du RB Leipzig et de l’Istanbul Basaksehir.

Les joueurs parisiens ont d’ailleurs réussi à s’imposer sur le terrain de ces derniers, pour la deuxième journée (2-0), mais sans réellement convaincre. D’autant plus que l’entraîneur allemand a connu la blessure de Neymar durant la rencontre. Il y a de quoi s’inquiéter sérieusement pour le dernier finaliste de la C1. On aura de premiers éléments de réponse lors des prochains matches face au RB Leipzig.

Comment ne pas également citer le Real Madrid ? Bien loin de son meilleur niveau, le club madrilène est dos au mur dans cette Ligue des Champions. Avec un seul point pris en deux journées face au Shakhtar Donetsk et au Borussia Mönchengladbach, les Merengue jouent leur avenir européen lors des deux prochains matches face à l’Inter Milan.

Manchester United et le FC Barcelone retrouvés !

Faisant partie des outsiders en début de compétition, on était loin d’imaginer une telle entame pour Manchester United et le FC Barcelone. Avec le PSG et le RB Leipzig, Manchester United a impressionné pour son entrée en lice. Après une belle victoire dans la capitale française (2-1), les Red Devils ont facilement battu le RB Leipzig, pourtant demi-finaliste de la dernière édition (5-0). Affrontant l’Istanbul Basaksehir pour ses deux prochaines journées, le club mancunien a de quoi se rapprocher des huitièmes de finale.

En pleine transition, on avait hâte de voir le FC Barcelone en C1. Après une large victoire face à Ferencvaros (5-1), le club catalan était très attendu pour le choc face à la Juventus. Quelques jours après le Clasico perdu (3-1), les Blaugrana ont réussi à s’imposer sur la pelouse piémontaise (2-0), en livrant une très belle prestation. De très bon augure pour la suite de la compétition !

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.