FR

Gareth Bale à Tottenham : un retour qui arrange tout le monde

par

Gareth Bale à Tottenham. Ce transfert qui s’annonce rocambolesque n’est pas encore officiel, mais il devrait satisfaire tout le monde.

A moins d’un renversement de situation qui reste possible, Gareth Bale sera bientôt un joueur de Tottenham. A nouveau. Le natif de Cardiff rejoindra cette lignée de joueurs ayant brillé dans un club puis qui sont partis avant d’y revenir.

Thierry Henry à Arsenal, Kaka au Milan AC, Mario Götze et Mats Hummels au Borussia Dortmund, Diego Costa à l’Atlético Madrid ou encore Paul Pogba à Manchester : les exemples de retour à la maison sont nombreux, mais ne sont pas toujours garantis de succès.

Si l’on en croit la presse, Gareth Bale va également emprunter ce chemin en effectuant son retour à Tottenham. En 2013, l’ailier gallois quittait les Spurs pour rejoindre le Real Madrid pour un montant record de 100 millions d’euros. Un transfert qui a porté ses fruits au début, permettant de former un trio BBC de grande qualité au Real Madrid.

Cependant, depuis quelques années, la magie n’opère plus. Depuis le retour de Zinédine Zidane aux affaires, Bale est souvent cantonné au banc. Les supporters sont de moins en moins patient avec celui qui avait fait polémique avec une banderole assurant que le Pays de Galles et le golf passaient avant le Real Madrid.

Beaucoup d’événements qui font que le départ de Gareth Bale a toujours été d’actualité sans jamais se concrétiser. En ce mois de septembre 2020, ce départ est toutefois plus proche que jamais, de l’aveu de son propre agent, Jonathan Barnett.

Un transfert qui arrange tout le monde

« Gareth Bale n’a jamais été aussi proche de quitter le Real Madrid durant ces sept dernières années. » a déclaré l’agent britannique pour Sky Sports. Des échanges entre José Mourinho et son joueur ont également été révélés, donnant encore plus d’ampleur à cette petite bombe du mercato.

En conférence de presse, s’il n’en a pas trop rajouté, José Mourinho a déclaré qu’il avait tenté de faire venir Gareth Bale lorsqu’il était au Real Madrid. Les deux hommes se sont ratés puisque le Mou est parti quand Bale est arrivé. Néanmoins, cette réunion devrait bel et bien avoir lieu.

Sur le papier, le futur deal, qui devrait être un prêt d’une saison, semble être gagnant pour tout le monde. Le Real Madrid va se séparer d’un joueur sur qui il ne compte plus. De la place sera faite pour installer un joueur à ce poste.

De son côté, le malaise du joueur dans la capitale espagnole était palpable. Entre son faible temps de jeu et les sifflets du Bernabeu à son encontre, la coupe était pleine pour le numéro 11. Présent aujourd’hui à l’entraînement, Gareth Bale devrait rallier Londres pour faire avancer son transfert. Il va pouvoir se relancer et avoir la quasi assurance d’avoir un temps de jeu conséquent. Idéal à quelques mois de l’Euro 2020.

Dans cette histoire, le plus grand gagnant est sans doute Tottenham. Les Spurs voient l’arrivée d’un renfort précieux, qui conserve tout de même une belle cote. Les risques sportifs et financiers sont moindres puisque le club paiera uniquement son salaire et des frais de prêts. Une somme qui s’élève tout de même à 22 millions d’euros environ, mais qui reste loin de l’indemnité record payé par le Real Madrid pour s’offrir ses services à l’époque.

La période de ce prêt permettra de s’assurer qu’il s’agit d’une bonne opération. Si ce n’est pas le cas, Gareth Bale sera contraint de retourner à Madrid. Le joueur de 31 ans a une saison pour se relancer et convaincre que ce retour dans le nord-est de Londres est un bon choix.

Retrouvez toute l'actu mercato de Tottenham

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.