US

Napoli : le club évoqué la situation d’Arkadiusz Milik

par

Arkadiusz Milik ne devrait effectivement pas être retenu par le Napoli cet hiver.Napoli : le club évoqué la situation d’Arkadiusz Milik

Non inscrit sur la liste des joueurs éligible en Serie A, Arkadiusz Milik souhaite quitter le Napoli et le plus vite possible.

Plusieurs clubs sont déjà sur ses traces, comme l’Atletico Madrid, l’Olympique de Marseille, mais aussi l’Inter Milan.

Le directeur sportif du club italien, Cristiano Giuntoli a d’ailleurs confirmé au micro de Sky Sports qu’un départ du Polonais, âgé de 26 ans, était d’actualité.

 » L’entourage de Milik discute avec certains clubs. Nous espérons trouver une solution qui conviendra à tout le monde. »

L’OM en pole ?

Curieux, la presse italienne s’est empressée de faire la lumière sur ce dossier et il semblerait que l’Olympique de Marseille soit en pole sur ce dossier.

L’Inter Milan souhaiterait l’enrôler pour l’été prochain, ce qui n’est pas du goût du joueur, surtout à 6 mois de l’Euro.

L’Atletico n’aurait, de son côté, pas l’intention de débourser plus de 5 millions d’euros pour lui, selon le Corriere dello Sport, alors que Naples en réclame 15 !

L’OM ne devrait pas aller jusque ce montant, mais préparerait une offre comprise entre 6 et 10 millions, selon certaines sources, ce qui ferait des phocéens les favoris sur ce dossier.

Le journaliste de RMC, Mohamed Bouhafsi, confirme d’ailleurs l’existence de négociations sur son compte Twitter.

 » Dossier compliqué mais l’OM travaille bien dessus. C’est une réelle volonté du board olympien. »

Ce feuilleton devrait faire parler de lui une bonne partie du mercato.

Retrouvez toute l'actu mercato de Naples / SSC Napoli

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.