US

Milan AC : trois nouvelles pistes en attaque

par

Milan AC : trois nouvelles pistes en attaque

Les Rossoneri ont coché trois nouveaux noms dont deux français.

Depuis maintenant plusieurs semaines, on sait que la formation du Milan AC est à la recherche d’un attaquant en vue du prochain mercato d’été. Andrea Belotti (Torino), Dusan Vlahovic (Fiorentina), Myron Boadu (AZ Alkmaar) sont déjà dans le viseur mais selon La Gazzetta dello Sport, trois nouvelles pistes auraient été activé.

Deux joueurs français seraient sur les tablettes. Il s’agit d’abord d’Odsonne Edouard. Âgé de 23 ans, ce dernier évolue au Celtic Glasgow où il dispose d’un contrat jusqu’en juin 2022. Estimé entre 15 et 20 millions d’euros, l’international Espoirs tricolore a un bon de sortie pour cet été. Auteur de 16 buts en 26 rencontres de championnat, le natif de Kourou figure également dans le viseur de West Ham et Arsenal.

En France, le nom d’Amine Gouiri aurait été coché. Arrivé l’été dernier en provenance de l’Olympique Lyonnais, le buteur de 21 ans réalise une belle saison sous le maillot de l’OGC Nice. Sous contrat jusqu’en juin 2024, l’international Espoirs français a délivré six passes décisives et inscrit 12 buts en 31 rencontres de Ligue 1. Estimé à 30 millions d’euros, l’ancien lyonnais a également tapé dans l’oeil de l’AS Roma.

Concernant la dernière piste, elle nous mène du côté de l’Allemagne avec Breel Embolo. Âgé de 24 ans, l’international suisse (40 sélections, 5 buts) est sous contrat jusqu’en juin 2023 avec le Borussia Mönchengladbach. Auteur de trois buts et cinq passes décisives en 25 rencontres de championnat de Bundesliga, le natif de Yaoundé est estimé à 15 millions d’euros.

Retrouvez toute l'actu mercato de Milan AC

Montpellier
Paris Saint-Germain
Les cotes peuvent changer. Dernière mise à jour 12 mai 2021 19 h 38 min.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.