Ils ont sept à vouloir s’offrir Nasri

Contenu commercial | Nouveaux clients seulement | 18+

Actuellement sous contrat avec Arsenal, le milieu de terrain Samir Nasri ne sait toujours pas de quoi sera fait son avenir. Ce dernier qui peine à s’entendre avec ses dirigeants pour prolonger, pourrait décider de changer d’air à l’issue de la saison. Selon le quotidien The Times, sept clubs seraient prêts à accueillir l’ancien marseillais.

Il s’agit du Real Madrid, FC Barcelone, Manchester City, Chelsea, Inter Milan, Milan AC et Manchester United. Côté indemnité de transfert, l’international tricolore serait estimé à 35 millions d’euros.


Cette news Arsenal t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

12 commentaires sur “Ils ont sept à vouloir s’offrir Nasri

  1. Mais non Samir Nasri , ira au Real Madrid mais pas au Milan AC j’en suis sûr , il va s’amuser au Real Madrid ; en plus il a la technique ; la vivacité ; et il est trop fort ; et assez jeune et c’est une star et le Real Madrid c’est un club de boss  » et de « best »

    Ouais je le sais, et je sais qu’il ira au Real Madrid en plus il a la technique ; la vivacité ; il est très fort et il fait des gestes techniques pour dribbler certains joueurs c’est une star et il faut qu’il aille au Real Madrid

  2. Bien Jerry tu est vraiment bête , nous ne parlons pas de Neymar mais de Samir Nasri ok !!!!!!!!!! Et estce que tu est d’accord pour Samir Nasri au Real Madrid

  3. Non , moi je pense qu’il doit aller au Real Madrid car si il est fort et qu’il travaille à l’entrainement ses efforts doivent payer . Et je pense qu’il aura une place de titulaire

  4. Répondez SVP ; moi je vois vraiment Samir Nasri Marseille. Il évolue en tant que milieu offensif à Arsenal et il faut qu’il aille au Real Madrid car il est jeune ; il a la technique ; il a la vivacité ; il joue très bien au milieu offensif et qu’en Samir Nasri jouait en France c’était le meilleur passeur avec dix passes décisives ;donc ça peut aider les autres à marquer et c’est une star . Si il a eu Il fait partie de la liste des six joueurs nommés pour le traditionnel Professional Footballers Association, titre de meilleur joueur de l’année en Premier League c’est qu’il est fort et pour son palmarès il a été Meilleur espoir de la Ligue 1 des trophées UNFP 2006-2007
    Meilleur joueur français de l’année 2010
    Nommé dans le onze de l’année de Premier League en 2011 donc ce qui veux dire que c’est une star et si il est convoquer par 7 clubs c’est qu’il est fort . Et il a été joueur français de l’année en 2010 et peut être en 2011 . Chaque lundi, Chronofoot élit le joueur qui a marqué les esprits. Cette semaine, c’est Samir Nasri qui est dans la lumière.

    Oui, nous aurions pu choisir une fois de plus Cristiano Ronaldo pour son quadruplé inscrit samedi soir. Oui, nous aurions pu également nous attarder sur le jeune Gallois de Tottenham, Gareth Bale, qui a inscrit un triplé face à l’Inter Milan en Ligue des Champions. Mais dimanche, si Arsenal s’est imposé sur la pelouse de Manchester City (3-0), le club londonien le doit en grande partie à la prestation de qualité de Samir Nasri. Ce qui lui permet de finalement remporter le titre d’homme de la semaine. C’est simple, l’ancien Marseillais se comporte actuellement comme le véritable maître à jouer des Gunners, éclipsant au passage un certain Cesc Fabregas. Pas une mince affaire…

    Après avoir incrit le premier but d’une frappe sous la barre de Joe Hart, à la suite d’un une-deux inspiré avec Andreï Arshavin, il a permis à Nicklas Bendtner de marquer le troisième but. Un but, une passe décisive, une partition parfaitement récitée… Déjà le week-end précédent, Samir Nasri avait égalisé sur pénalty lors de la réception de Birmingham City (2-1), avant de se montrer une fois de plus décisif en Ligue des Champions face au Shakhtar Donetsk (5-1) en marquant le but du break juste avant la pause.

    Depuis le début de saison, l’international tricolore se montre d’ailleurs très à son avantage. Souvent décrié pour son manque de réussite devant les cages adverses et son incapacité à se montrer décisif, Samir Nasri semble avoir franchi un pallier. Il a d’ailleurs inscrit 7 buts en 13 matches, toutes compétitions confondues, auxquels il faut ajouter 3 passes décisives. Un total qui le place déjà devant son ratio de la saison dernière (5 buts et 1 passe décisive en 34 matches)… Un bonheur pour Arsène Wenger mais aussi pour Laurent Blanc, sûrement bien content d’avoir le luxe de choisir entre Yoann Gourcuff et Samir Nasri pour le poste de meneur de jeu de l’équipe de France. Chaque lundi, Chronofoot élit le joueur qui a marqué les esprits. Cette semaine, c’est Samir Nasri qui est dans la lumière.

    Oui, nous aurions pu choisir une fois de plus Cristiano Ronaldo pour son quadruplé inscrit samedi soir. Oui, nous aurions pu également nous attarder sur le jeune Gallois de Tottenham, Gareth Bale, qui a inscrit un triplé face à l’Inter Milan en Ligue des Champions. Mais dimanche, si Arsenal s’est imposé sur la pelouse de Manchester City (3-0), le club londonien le doit en grande partie à la prestation de qualité de Samir Nasri. Ce qui lui permet de finalement remporter le titre d’homme de la semaine. C’est simple, l’ancien Marseillais se comporte actuellement comme le véritable maître à jouer des Gunners, éclipsant au passage un certain Cesc Fabregas. Pas une mince affaire…

    Après avoir incrit le premier but d’une frappe sous la barre de Joe Hart, à la suite d’un une-deux inspiré avec Andreï Arshavin, il a permis à Nicklas Bendtner de marquer le troisième but. Un but, une passe décisive, une partition parfaitement récitée… Déjà le week-end précédent, Samir Nasri avait égalisé sur pénalty lors de la réception de Birmingham City (2-1), avant de se montrer une fois de plus décisif en Ligue des Champions face au Shakhtar Donetsk (5-1) en marquant le but du break juste avant la pause.

    Depuis le début de saison, l’international tricolore se montre d’ailleurs très à son avantage. Souvent décrié pour son manque de réussite devant les cages adverses et son incapacité à se montrer décisif, Samir Nasri semble avoir franchi un pallier. Il a d’ailleurs inscrit 7 buts en 13 matches, toutes compétitions confondues, auxquels il faut ajouter 3 passes décisives. Un total qui le place déjà devant son ratio de la saison dernière (5 buts et 1 passe décisive en 34 matches)… Un bonheur pour Arsène Wenger mais aussi pour Laurent Blanc, sûrement bien content d’avoir le luxe de choisir entre Yoann Gourcuff et Samir Nasri pour le poste de meneur de jeu de l’équipe de France. Chaque lundi, Chronofoot élit le joueur qui a marqué les esprits. Cette semaine, c’est Samir Nasri qui est dans la lumière.

    Oui, nous aurions pu choisir une fois de plus Cristiano Ronaldo pour son quadruplé inscrit samedi soir. Oui, nous aurions pu également nous attarder sur le jeune Gallois de Tottenham, Gareth Bale, qui a inscrit un triplé face à l’Inter Milan en Ligue des Champions. Mais dimanche, si Arsenal s’est imposé sur la pelouse de Manchester City (3-0), le club londonien le doit en grande partie à la prestation de qualité de Samir Nasri. Ce qui lui permet de finalement remporter le titre d’homme de la semaine. C’est simple, l’ancien Marseillais se comporte actuellement comme le véritable maître à jouer des Gunners, éclipsant au passage un certain Cesc Fabregas. Pas une mince affaire…

    Après avoir incrit le premier but d’une frappe sous la barre de Joe Hart, à la suite d’un une-deux inspiré avec Andreï Arshavin, il a permis à Nicklas Bendtner de marquer le troisième but. Un but, une passe décisive, une partition parfaitement récitée… Déjà le week-end précédent, Samir Nasri avait égalisé sur pénalty lors de la réception de Birmingham City (2-1), avant de se montrer une fois de plus décisif en Ligue des Champions face au Shakhtar Donetsk (5-1) en marquant le but du break juste avant la pause.

    Depuis le début de saison, l’international tricolore se montre d’ailleurs très à son avantage. Souvent décrié pour son manque de réussite devant les cages adverses et son incapacité à se montrer décisif, Samir Nasri semble avoir franchi un pallier. Il a d’ailleurs inscrit 7 buts en 13 matches, toutes compétitions confondues, auxquels il faut ajouter 3 passes décisives. Un total qui le place déjà devant son ratio de la saison dernière (5 buts et 1 passe décisive en 34 matches)… Un bonheur pour Arsène Wenger mais aussi pour Laurent Blanc, sûrement bien content d’avoir le luxe de choisir entre Yoann Gourcuff et Samir Nasri pour le poste de meneur de jeu de l’équipe de France. Samir Nasri réalise une saison 2010/2011 de très haut niveau. Il impressionne toute l’Angleterre et est devenu une véritable star outre-manche.Samir Nasri serait particulièrement suivi par le Real Madrid. Selon Marca, le Gunner d’Arsenal serait bien, avec Eden Hazard, dans les petits papiers de Mourinho pour le mercato d’été.
    Samir Nasri fait partie des joueurs les plus surveillés par le Real Madrid. Mais peut-il raisonnablement quitter les Gunners cet été ?

    Nasri dans les petits papiers du Real Madrid
    Selon Marca, dans son édition de jeudi, Samir Nasri serait l’une des cibles privilégiées du Real Madrid pour le mercato d’été. Du moins la Maison Blanche suit-elle de très près les performances du milieu des Bleus qui, sous contrat avec Arsenal jusqu’en 2012, n’a toujours pas prolongé son bail chez les Gunners.

    Nasri au Real Madrid : sans doute pour plus tard
    Samir Nasri au Real Madrid, ça fait rêver. Mais jusqu’à preuve du contraire, Nasri lui-même est toujours déterminé à « rester longtemps à Arsenal », comme il le déclarait dans La Gazetta dello sport récemment. De plus, on imagine mal Arsène Wenger se séparer de sa pépite, surtout s’il doit déjà laisser filer Cesc Fabregas vers le Barça, ou le Real, lors du prochain mercato.

    Eden Hazard, plus proche du Real Madird que Nasri ?
    Outre Samir Nasri, le Real Madrid se pencherait de plus en plus sérieusement sur la piste Eden Hazard. Le milieu belge du LOSC, considéré comme le meilleur joueur de Ligue 1 cette saison, a depuis quelques temps déjà tapé dans l’œil des dirigeants merengue, et notamment de leur conseiller spécial Zinédine Zidane. Un soutien de poids.

    Samir Nasri est de plus en plus convoité par les grands d’Europe. Surveillé de près par le Real Madrid, et espéré en Serie A, le Gunner n’a en tout cas pas l’intention de filer à l’anglaise.
    Samir Nasri, qui n’a toujours pas prolongé son contrat avec Arsenal, pourrait quitter le club londonien. D’autant plus que le milieu de terrain français est très courtisé.

    Samir Nasri réalise sans doute sa meilleure saison sous le maillot des Gunners depuis son arrivée en 2008. L’international français fait d’ailleurs parti des sept joueurs nommés pour le titre de « joueur de l’année » en Premier League. Seulement, Arsenal pourrait bien vivre encore une saison blanche cette année. En effet, les hommes d’Arsène Wenger ont sept points de retard sur le leader Manchester United, avec un match en moins à jouer (cet après-midi contre Liverpool, ndlr).

    Si les Red Devils devenaient champion d’Angleterre, Nasri pourrait alors considérer un départ apprend-on dans le Sunday Mirror. Les discussions concernant la prolongation du bail du joueur de 23 ans traineraient en longueur et ce dernier envisagerait de plus en plus d’aller voir ailleurs Surtout qu’il serait courtisé par de nombreux clubs huppés, tels que le Real Madrid ou encore l’Inter Milan. Afin de ne pas le laisser partir libre en juin 2012, Arsène Wenger pourrait alors décider de le vendre afin de récupérer des indemnités. Nasri a inscrit 9 buts en 25 matches de championnat cette saison, soit actuellement son meilleur rendement depuis qu’il est professionnel.Selon Marca, Samir Nasri serait l’une des cibles privilégiées du Real Madrid pour le mercato d’été. Du moins la Maison Blanche suit-elle de très près les performances du milieu des Bleus qui, sous contrat avec Arsenal jusqu’en 2012, n’a toujours pas prolongé son bail chez les Gunners.
    Brillant cette saison avec Arsenal, Samir Nasri souhaite continuer à briller sous le maillot londonien. Seul souci, son contrat n’a toujours pas été prolongé et les rumeurs de départ vont bon train.
    LIENS RELATIFS
    Equipes
    Arsenal FC
    Real Madrid Club de Fútbol
    Joueurs
    Samir Nasri
    PARTAGER

    Avec l’Espagnol Cesc Fabregas, il fait partie des piliers d’Arsenal. Lui c’est Samir Nasri bien sûr. Arrivé à maturité lors de sa troisième saison chez les Gunners, l’ancien minot de l’Olympique de Marseille affiche des statistiques nettement supérieures (9 buts en 22 matches de Premier League) à celles de ses deux premières années à l’Emirates Stadium réunies.

    Avec un contrat prenant fin en 2012, l’international tricolore commence donc logiquement à faire de plus en plus parler de lui. Arsenal parviendra-t-il à le prolonger ? Si le joueur semble se plaire à Londres, il n’est pas exclu qu’Arsène Wenger soit forcé et contraint de s’en séparer cet été si aucun accord n’intervient. D’autant que l’intéressé n’a pas nié que jouer pour un club comme le Barça ou en Italie ne lui déplairait pas.

    S’il a récemment confié vouloir « rester longtemps à Arsenal », Nasri ne cesse d’accumuler les prétendants de prestige. Ainsi, dans son édition du jour Marca nous apprend que le Real Madrid suivrait avec attention les prestations du Français. Cité avec le Lillois Eden Hazard parmi les cibles potentielles des Merengues, le Gunner reste une option crédible. Surtout avec un Kaka annoncé avec insistance au Milan AC. Mais avec un Fabregas proche du Barça, pas sûr que Wenger accepte de perdre son deuxième joyau.Ou alors Mourihno jouera en 4-5-1 avec en Buteur Benzema (ou Higuain ou Adebayor) , en ailier gauche Di Maria, a droite CR7, en milieu offensif gauche : Ozil, en milieu offensif droit Nasri, en Milieu de soutien, Xabi Alonso et la denfense normale… et Kaka’ partira de l’équipe.
    11 · J’aime · Répondre · 10 mars, 06:19

    Alexis Felley
    ca s est bien
    J’aime · Répondre · 10 mars, 06:49

    Louis Debosscher · Meilleur commentateur
    Ouais j’aime bien. (:
    J’aime · Répondre · 10 mars, 08:57

    Rafi Dekermendjian · Meilleur commentateur
    javoue trés belle équipe par contre je retire benzema pour mettre higuain des qu ils sera a 100%
    J’aime · Répondre · 10 mars, 09:10
    Voir 2 de plus

    Stephane Essoh · INPHB-cpdec
    Il sera surement la doublure d’Ozil, il ferait mieux de rester roi a arsenal.
    5 · J’aime · Répondre · 10 mars, 05:36

    Alexis Felley
    nn il devrai le mettre au coter d ozil sa devrai faire mal au autre
    J’aime · Répondre · 10 mars, 06:49

    Quentin Richaud Izza
    Nasri faut surtout pas qu’il parte au real, y’a beaucoup de star qui ont échoué la bas. Si il veut faire une carrière parfaite il reste encore un an a arsenal, et il essai de filer au barca. Ou sinon il reste a arsenal, mais le real c’est le plus mauvais choix qu’il pourrais faire.
    3 · J’aime · Répondre · 10 mars, 08:46

    Fatiha Nasri
    Je préfère qu’il reste a Arsenal.
    Le prince de Émirate Stadium… ♥
    3 · J’aime · Répondre · 10 mars, 06:20

    Kamel Khaldi
    C clair laisser le à arsenal il de bien la bas
    2 · J’aime · Répondre · 10 mars, 06:54

    Ghislain Frantz · Abidjan, Cote d’Ivoire
    tu as raison beauté! il reste à Arsenal et ds 2ans il pourra venir au Barça. cool nooon! lol
    1 · J’aime · Répondre · 10 mars, 17:22

    Momo Marokino · Montpellier, France
    Il y a un trop gros éffectif à madrid ozil , kaka, ronaldo, di maria, benzema vo mieu qu’il reste a arsenal il jouras plus…Tout juste auréolé du titre de  » meilleur espoir de L1  » par ses pairs, grand artisan de la deuxième place olympienne synonyme de qualification en Champions League, Samir Nasri fait aussi son entrée dans le cercle des joueurs les plus convoités d’Europe.
    L’Equipe nous apprend aujourd’hui que le Marseillais serait la priorité du Real Madrid et de son président Ramon Calderon pour la saison 2008/2009. Le club merengue, marqué comme rarement par le passage dans ses rangs de Zinedine Zidane, ne veut pas laisser son successeur désigné lui échapper, mais semble s’être néanmoins fait à l’idée que cela ne sera pas pour la saison prochaine.
    Déjà supervisé à plusieurs reprises (des émissaires madrilènes seront encore présents samedi au Vélodrome), le prodige marseillais devrait selon toute vraisemblance rester à l’OM où il jouit désormais d’un statut de cadre, statut qui devrait se matérialiser par une hausse méritée de ses émoluments. La perspective de jouer pour la première fois la C1 avec l’OM et les échéances en Equipe de France – Raymond Domenech appréciant beaucoup la maturité précoce de Nasri – plaident aussi en faveur de la solution de sagesse pour le chouchou du Vélodrome.

  5. Le Real Madrid, champion d’Espagne en titre, vient de raviver son intérêt envers le prodige marseillais Samir Nasri.
    Bernd Schuster, le nouveau coach des Merengue, admire spécialement le néo-international français. Il aurait demandé à ses dirigeants de tenter une nouvelle approche avec l’OM afin de l’enrôler.

    Après avoir fait venir deux défenseurs (Metzelder et Pepe), un gardien (Jerzy Dudek) et un attaquant (Javier Saviola), le Real cherche à recruter un talentueux milieu de terrain. Outre Nasri, Schuster a ciblé son compatriote Michael Ballack (Chelsea) comme renfort souhaitable en vue de la nouvelle saison.

    Après avoir longtemps miser sur la politique qui consiste à faire venir des stars à Bernabeu, ce qui leur a valu le surnom de « Galactique », le Real semble opter depuis quelques mois vers un rajeunissement d’effectif. Exit les Beckham, Zidane, Figo et Ronaldo, la Maison Blanche a parié sur la jeunesse en s’appropriant les services des élements comme Gago, Higuain et Marcelo. La venue éventuelle de Nasri, de même que celles de Roysten Drenthe (Feyenoord) et Alexander Pato (Internacional) s’inscrivent dans cette lignée.Il n’y a pas qu’à Marseille que l’on voit en Samir Nasri le successeur de Zinedine Zidane. Au Real Madrid, on en est même persuadé. Voilà pourquoi le club de la Maison Blanche se prend à rêver d’un futur transfert du jeune milieu de terrain olympien. Si l’on se penche sur la lecture de L’Equipe de mercredi, tout porte à croire que le tout frais « meilleur espoir de L1 » ne devrait pas quitter l’OM dès cet été, mais que le tapis rouge a bel et bien été déroulé pour l’accueillir en Espagne dans un an. Le joueur lui-même a émit le souhait de rester encore une année à l’OM.

    Supervisé par les émissaires du Real depuis plusieurs semaines, comme à Geoffroy-Guichard samedi dernier, il le sera encore au Stade-Vélodrome contre Sedan lors de la dernière journée de Championnat. Histoire pour les dirigeants madrilènes de créer un lien de fidélité et de tout faire pour que la nouvelle perle du football français ne leur échappe pas, comme cela a pu être le cas pour le Brésilien de l’AC Milan, Kakà, sollicité l’été dernier et relancé, en vain, il y a quelques semaines. Le Président Calderon serait également très pressé de faire oublier le recrutement de Gago, jugé décevant.

    Mais à moins d’un improbable « craquage », les supporters de l’OM auront encore la chance de suivre l’évolution du « Safir » Nasri lors du prochain exercice. La qualification de l’OM pour la Ligue des champions la saison prochaine est passée par là. La perspective de l’Euro 2008 est un critère au moins aussi important. Le sélectionneur Raymond Domenech semble d’ailleurs apprécier la maturité dont il fait preuve à seulement 19 ans. En restant une année de plus sur la Canebière, le joueur a donc beaucoup à gagner. A voir ce qu’il produit et ce qu’il représente désormais à l’OM, son statut et son salaire, estimé à 100 000 euros brut par mois, devraient vite évoluer. Le club a aussi tout intérêt à patienter. Et Zidane lui-même lui a conseillé de patienter. Nasri l’a visiblement écouté.Tout juste nommé à la tête du Real Madrid, Bernd Schuster souhaite prendre en main le recrutement de la Casa Blanca.

    Et l’ancien entraîneur de Getafe suivrait de très près le jeune prodige marseillais Samir Nasri. On se souvient que les dirigeants du Real avaient approché leurs homologues olympiens au sujet du neo international tricolore, mais Pape Diouf avait très vite refusé tout transfert d’une des pièces maitresses de l’Olympique de Marseille.

    A tout juste 20 ans, Samir Nasri a déclaré à plusieurs reprises vouloir poursuivre l’aventure à Marseille, et même si la prolongation de son contrat, l’actuel arrivant à terme en 2009, tarde à se finaliser, on imagine mal le minot quitter la Canebière cet été.

    Dès lors, Bernd Schuster devra patienter jusqu’à l’année prochaine pour retenter sa chance pour celui que la presse espagnole considère comme le nouveau Zidane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe