Le onze probable de Deschamps face à l’Ukraine

Quels joueurs Didier Deschamps va-t-il aligner pour affronter l’Ukraine, les 15 et 19 Novembre prochains?
Le sélectionneur devrait sans surprise reconduire son fameux 4-2-3-1, qu’il instauré depuis sa prise de commandes en Equipe de France. Voici donc les joueurs qui vont probablement en faire partie.

Procédons de manière « logique », en commençant par la défense et en remontant vers l’attaque.
Pour le poste de gardien, pas l’ombre d’un doute, c’est Hugo Lloris qui va garder les cages de l’Equipe de France. Même sa récente contre-performance contre la Biélorussie n’a pas fragilisé un seul instant son statut auprès du sélectionneur. En place depuis maintenant cinq ans, on l’imagine mal être remplacé à l’aube d’une double-confrontation aussi cruciale.

Vers une défense inédite

En défense centrale, Varane s’est montré rassurant lors des dernières sorties des bleus, et pourrait donc logiquement faire partie du onze de Deschamps. A ses côtés, la concurrence sera très rude entre le très expérimenté Eric Abidal et le gunner Koscielny. Si le premier a été plusieurs fois titularisé depuis son retour sur les terrains, le second a quant à lui bénéficié de la confiance du sélectionneur au cours de ces dernières années. Néanmoins, l’expérience est primordiale pour ce genre de rencontres. Léger avantage donc, pour le gaucher monégasque.357-benzema-ribery-a-la-barbichette___

Difficile d’imaginer que la sortie médiatique de Patrice Evra pour Téléfoot ne lui porte pas préjudice. Le joueur de Manchester United a d’ores et déjà été convoqué par Deschamps et Duchaussoy pour s’expliquer sur ses propos. C’est donc Gaël Clichy qui devrait avoir sa chance au poste d’arrière-gauche.
A droite, Debuchy fait figure d’incontournable, notamment depuis que Christophe Jallet a été relégué sur le banc du PSG. Il devrait donc assurer les arrières sur le flanc droit.

Le premier des deux récupérateurs sera sans conteste Paul Pogba. Le jeune milieu de terrain de la Juve n’en finit plus d’impressionner, tant en club qu’en sélection. S’il a injustement écopé d’un carton rouge pour son premier match en bleu, il fait déjà partie des incontournables. A ses côtés, cela va se jouer entre Matuidi et Cabaye. Très difficile de dire lequel d’entre eux tient la corde dans l’esprit du sélectionneur, qui pour le coup va devoir trancher.

Devant la paire de récupérateurs, c’est Samir Nasri qui devrait animer le jeu de l’Equipe de France. Si le banni de Knysna puis de l’Euro 2012 n’a que très récemment fait son retour au sein de la sélection, il semble s’imposer comme le leader naturel à ce poste. De ce fait, Mathieu Valbuena devrait basculer sur le côté droit. Le marseillais semble indéboulonnable aux yeux de Didier Deschamps, qui après l’avoir eu sous ses  ordres en club, lui a toujours réitéré sa confiance en sélection. A gauche la question ne se pose même pas, c’est Franck Ribéry, parmi les favoris pour remporter le Ballon d’Or 2013, qui va jouer contre l’Ukraine.

Giroud, une longueur d’avance

Devant, cela va se jouer entre Giroud et Benzema. L’animation offensive a été très intéressante lors des dernières titularisations du gunner, qui a marqué à chaque fois. Cette place de titulaire faisait justement suite à la relégation de l’attaquant madrilène sur le banc, en raison de sa longue période de disette. Mais lors de ces deux dernières rencontres, Benzema y a justement mis fin, et a marqué par deux reprises en tant que joker de luxe. Difficile donc de s’avancer, même s’il serait difficile de mettre Giroud sur le banc après deux très bonnes prestations.


Cette news Bayern Munich t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

pense que le football est la chose superficielle la plus importante du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable