Ballon d’Or : une finale sans surprise

Ce lundi à 14 heures, la FIFA a dévoilé le nom des trois finalistes pour le Ballon d’Or 2013. Et la grande surprise de cette annonce est bien qu’il n’y en ait pas. En effet, la FIFA nous avait habitué à plus de rebondissements ces derniers temps. Premier exemple avec la date limite des votes repoussée. Puis Sepp Blatter qui, au mois de novembre, annonce désormais cinq finalistes, avant que cela ne revienne à trois.

Enfin vous l’aurez très certainement compris, cette année le Ballon d’Or reviendra à un Portugais, un Argentin ou un Français. Cristiano Ronaldo, Lionel Messi ou Franck Ribéry, donc.

Il y a encore de cela quelques semaines, le natif de Boulogne était considéré comme le grand favori pour succéder à la star catalane. Mais les barrages, Cristiano Ronaldo et la FIFA sont passés par là. Alors que les votes auraient du être comptabilisés avant le 15 novembre, journalistes, capitaines et sélectionneurs se sont vus accorder un délai supplémentaire. Laps de temps au cours duquel CR7 n’a pas manqué de s’illustrer, inscrivant quatre buts face aux coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic, et éliminant ainsi à lui seul la Suède.

Messi, de par sa récente blessure, et une saison au cours de laquelle il n’aura remporté qu’un championnat d’Espagne, semble lui déjà écarté de la course au Ballon d’Or. Certes, cela n’enlève rien à son immense talent, certainement le plus grand de sa génération. Mais si, après avoir remporté quatre fois la récompense suprême, il y a bien une année à qui elle doit aller à quelqu’un d’autre, c’est bien l’année 2013.

Difficile à vivre pour Ribéry?

Au vu des premiers « sondages », cette performance permettrait au Portugais de passer devant, et reléguerait Ribéry au second plan. Ce dernier pourrait même finir derrière la Pulga, alors qu’il était pressenti pour remporter la précieuse distinction. Un tel revers pourrait être très mal vécu par le Français, qui se voyait déjà gagner.

Je le mérite. Il y a ce que je fais sur le terrain, ce que j’ai fait pour revenir à mon meilleur niveau, mon professionnalisme au quotidien, les trophées que j’ai gagnés. Je suis très constant.

Ma femme déposera le trophée au-dessus de ma cheminée, dans le salon. Elle a tout préparé. J’essaye de ne pas y penser, mais elle y pense beaucoup, elle. Elle y croit énormément. Au Bayern, tout le monde estime que je dois le gagner.

S’il ne le gagne pas cette année, espérons que Franck Ribéry sera en lice au même stade en 2014, fort d’une Coupe du Monde avec l’Equipe de France.

Le prix Puksas 2013

En marge de l’annonce des trois finalistes pour la plus belles des récompenses individuelles, la FIFA a également communiqué les trois buts pour le prix Puksas. Il s’agit du prix qui vient récompenser le plus beau but inscrit sur l’année 2013. On y retrouve Nemanja Matic, Neymar et Zlatan Ibrahimovic. Du côté de la rédaction de Les-Transferts, on a une petite préférence pour le but du géant suédois.

Nemanja Matic

Neymar

Zlatan Ibrahimovic


Cette news Bayern Munich t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable