US

Mercato record pour le LOSC !

par

Le LOSC a dépensé 70,4 millions d’euros en achats de joueurs. Un record pour le club lillois, 3ème club de Ligue 1 le plus dépensier du mercato d’été derrière le PSG et Monaco.

Le montant moyen dépensé par les clubs de Ligue 1 est de 34,3 M€ (23,7 M€ sans le PSG).
Avec 70, 4 millions d’euros investis sur treize joueurs, le LOSC est donc bien au-dessus de la moyenne.Voici une estimation de ces transferts (achats) :

  • Xeka : 5 M€
  • Luis Araujo : 10,5M€
  • Pepe : 10M€
  • Koffi : Libre
  • Thiago Mendes : 9M€
  • Dabila : ?
  • C. Boukholda : Libre
  • Malcuit : 9M€
  • Edgar Ié : ?
  • Thiago Mendes : 9M€
  • Thiago Maia : 14M€
  • Jakubech : 1M€
  • F. Ballo Touré : libre

Marc Ingla, le directeur sportif du LOSC s’est exprimé quelques jours après la fin du mercato qui a vu les Dogues être très actifs tant en termes d’achat de joueurs que de ventes.

Nous avons bien noté l’excitation des supporters lors des nombreuses arrivées et leur déception à la suite des départs, mais il faut considérer notre projet dans sa globalité […]

Il y a nos investissements, d’une part, et notre besoin d’équilibre de gestion qui nécessite du courage, d’autre part. Cela a été un bon mercato. Il y a eu vingt arrivées, dont six à sept jeunes, pour des dépenses estimées entre 60 et 70 M€, et vingt départs pour un total de 22 M€ (dont 10 pour le seul Nicolas De Préville) […]

Nous avons l’une des équipes les plus talentueuses de France […]

Marcelo Bielsa dispose d’un bel effectif sur le papier. Reste maintenant à le démontrer sur le terrain !

[prochain_match competid= » » equipeid= »99″ operateurid= »17,18,20″]

Retrouvez toute l'actu mercato de Lille OSC / LOSC

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.