CN

Lille : Les dossiers chauds du Mercato

par

Champion de France, la formation de Lille va pouvoir commencer son mercato qui semble déjà bien avancé à en croire le journal Foot Transfert. En effet, plusieurs pistes seraient sur le point d’aboutir. C’est le cas notamment dans le secteur défensif où deux joueurs pourraient prochainement signer.

Il s’agit de Marko Basa (28 ans) et d’Eliaquim Mangala (20 ans). Le premier porte les couleurs du Lokomotiv Moscou. Quant au second, il est sous contrat avec le Standard Liège. Ces derniers auraient donné leur accord pour rejoindre le LOSC. Autre joueur qui pourrait débarquer dans le Nord, Benoit Trémoulinas. Des discussions auraient débuté avec le bordelais et un accord pourrait vite intervenir.

Ensuite concernant le secteur du milieu,  Dimitry Payet serait sur le point de donner son accord pour un contrat  de quatre ans, néanmoins ce dernier espère tout de même un appel du Paris Saint-Germain. Deux autres joueurs seraient également en contacts avancés avec le LOSC. Il s’agit de Benoit Pedretti (Auxerre) et de Jaroslav Plasil (Bordeaux). L’auxerrois serait déjà mis d’accord pour un contrat de trois ans. Quant au bordelais, il serait tenté par le challenge lillois.

Concernant le secteur offensif, Rudi Garcia rêverait de s’offrir Kevin Gameiro mais l’attaquant Merlus veut quitter la Ligue 1 pour le FC Valence. Du coup, le LOSC pourrait prochainement boucler la venue du monégasque Park pour 6 millions d’euros. Autre piste, celle de Felipe Caicedo. Actuellement prêté à Levante par Manchester City, le buteur equatorien ne veut pas rester dans le club espagnol. Côté indemnité de transfert, il serait estimé à 4 millions d’euros. A noter que le nantais Rodelin va signer également à Lille.

Retrouvez toute l'actu mercato de Lille OSC / LOSC

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.