US

Bertrand Desplat critique Briand et évoque le mercato

par

Le départ de Jimmy Briand n’est toujours pas digéré.

Après Kombouaré, qui avait déclaré que Jimmy Briand était désormais un ennemi, son président en a remis une couche.

Dans un entretien accordé à Ouest-France, Bertrand Desplat n’a pas hésité à égratigné son ancien joueur.

De la déception?? Sur l’aspect financier des choses, je pense qu’on aura gain de cause. La blessure morale, elle, est je ne vais pas dire éternelle… Mais si, certainement. C’est beaucoup sur l’attitude du joueur avant son départ. Mais aussi sur l’attitude du joueur après son départ. C’est globalement un personnage très noir qu’on a découvert.

Des mots forts concernant un joueur qui a passé trois saisons à l’EAG (118 matchs, 32 buts).

Toutefois, alors qu’une procédure judiciaire est toujours en cours, Desplat a affirmé ne plus être préoccupé par Briand.

Aujourd’hui, c’est homme-là ne m’intéresse plus.

La page est tournée non sans amertume. En revanche, le président guingampais est satisfait de mercato opéré.

?Aujourd’hui, je sais qu’on a une balance de transferts ultra positive, certainement une des meilleures des clubs de notre dimension. (…) On a fait exactement le mercato qu’on avait décidé de faire.

Ccertes, le club a perdu Briand, Grenier, Diallo ou Salibur, mais il a enregistré les arrivées de Nolan Roux, Guessouma Fofana et Ronny Rodelin.

Avec en outre les prolongations d’Antoine Kombouaré et Ludovic Blas, l’actuel 20ème de Ligue espère retrouver rapidement les sommets.

Très honnêtement, aujourd’hui, je donne rendez-vous au mois de mai.

Retrouvez toute l'actu mercato de En Avant Guingamp / EAG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.