US

Rabiot, Barton, Thauvin ou Imbula à l’OM?

par

La prochaine recrue de l’OM devrait, sauf surprise, être un milieu. Après la défaite face à Porto en match amical, Elie Baup a, par ailleurs, annoncé cette arrivée dans les prochains jours, au micro de Canal+. Quatre joueurs seraient évoqués pour ce poste là. Joey Barton serait toujours pisté par les phocéens. Ce dernier serait sur le point de résilier son contrat avec les Queens Park Rangers, ceux qui devrait faciliter les négociations avec l’OM, comme l’affirme La Provence.

Gianneli Imbula, la nouvelle pépite de Guingamp serait aussi suivi, selon L’Equipe. Après avoir reçu une proposition de 6 millions d’euros, les dirigeants bretons auraient reçu une nouvelle offre de l’OM, estimée à 7,5 millions d’euros assortie d’un bonus sur une éventuelle revente. Une offre acceptée !

Troisième cible et pas des moindres pour les phocéens : celle menant à Florian Thauvin (Lille). Les marseillais n’auraient pas l’intention d’abandonner cette piste, comme l’a récemment confié José Anigo : « Pour Thauvin, on a déjà fait une proposition et comme l’a dit Vincent Labrune, rien ne nous interdit de faire des offres. Il n’est d’ailleurs pas exclu qu’on en refasse une autre… » Cette nouvelle proposition pourrait s’élever à 8 millions d’euros, comme le rapporte plusieurs médias français.

Dernière piste étudiée par l’OM : Adrien Rabiot. Alors que le dossier Chantôme semble s’être refermé, le dernier vice champion de France aurait des vues sur le jeune Rabiot, prêté lors de la deuxième partie de saison à Toulouse, si l’on en croit La Provence. Seul hic, le PSG ne serait pas vendeur ni prêteur cet été.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.