US

PSG : Tiéné, Chantome, Silva et Pastore out?

par

Le mercato n’avance vraiment pas vite du côté de Paris. En effet, pour l’instant les recruteurs du PSG n’ont enrôlé qu’un simple jardinier en provenance d’Aston Villa et il semblerait qu’aucune arrivé ne devrait être officialisé avant l’annonce du nouvelle entraineur.

Néanmoins, les autres formations comptent profiter de cette attente pour piller le club, comme Montpellier, l’OM ou encore le Milan AC. Le club héraultais aurait, effectivement, l’intention de signer le latéral gauche Siaka Tiéné pour pallier le possible départ de Bedimo, tandis que les phocéens s’intéresserait au milieu de terrain, Clément Chantôme.

« J’ai vécu ce que je voulais vivre avec ce club. Je veux jouer plus, m’éclater et récompensé pour le travail que je fournis sur le terrain ou à l’entraînement. Je veux vivre autre chose. Je veux vraiment cogner d’avantage à la porte des Bleus. Si je veux quitter le PSG ? Ma réflexion est déjà bien avancée  » a-t-il affirmé dans un entretien accordé à France Football, avant d’évoquer l’OM sur RMC.

« L’OM est un grand club. En plus, cette année, ils sont qualifiés pour la Ligue des champions. C’est intéressant, surtout avant la Coupe du Monde. Étant formé à Paris, c’est un peu compliqué. Mais aujourd’hui, j’ai surtout envie de jouer au football et de prendre du plaisir: c’est surtout ça qui guidera mon choix. »

Pour terminer, les milanais auraient l’intention de faire une razzia dans l’effectif parisien. Ces derniers garderaient un oeil sur Javier Pastore et Thiago Silva ! A en croire SportMediaset, ces derniers seraient prêts à vendre Stephan El Shaarawy pour récupérer son ancien joueur brésilien, alors que Kevin-Prince Boateng et Robinho pourraient être compris dans la transaction de l’argentin, selon le Corriere dello Sport.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.