US

Nasri : « Je n’ai peur de personne ». Vraiment ?

par

Samir Nasri a assuré lors d’une interview pour le média anglais KickOff, qu’il ne craignait personne. Nous n’en sommes pas si sûrs !

Didier Deschamps

Le sélectionneur des Bleus a décidé de ne pas prendre le Citizen pour disputer la Coupe du Monde 2014.

Une décision mal digérée par le joueur et son entourage. Ne voulant plus croiser les dents de Didier Deschamps, le joueur ne souhaite revenir en sélection que lorsque la Dèche aura passé la main.

Anara Atanes

S’il largue sa copine, Samir Nasri pourrait recevoir un sacré retour de batôn.

Très active sur les réseaux sociaux, elle avait pesté contre la non-sélection de son homme pour le Mondial brésilien en traitant Didier Deschamps de « raciste » et de « manager de merde ».

En cas de rupture, on imagine qu’elle peut tout faire péter.

Thierry Henry

En équipe de France, Thierry Henry a un statut. A chaque fois convoqué avec les Bleus, l’ex-buteur d’Arsenal prenait la même place dans le bus.

Lors de l’Euro 2008, le milieu offensif qui a alors 20 ans décide de prendre la place du taulier « Titi ».

A la suite d’une dispute, le meilleur buteur de l’équipe de France finira par retrouver son bien.

Les journalistes

Pas très amis avec les journalistes, Samir Nasri s’en est même pris publiquement à eux.

A l’Euro 2012, le Français a profité d’un but marqué face aux anglais pour demander aux journalistes de l’Equipe de « fermer leur gueule ».

Quelques jours plus tard, dans la zone mixte après une défaite face à la Suède, le joueur a copieusement insulté un autre journaliste. Pour changer il s’en est pris à un membre de l’AFP.

On attend l’arrivée de Zizou aux commandes des Bleus pour voir si Nasri aura le courage de revenir affronter les critiques des journalistes.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.