MD

Benitez peut-il virer Ronaldo du Real ?

par

A peine arrivé, déjà contesté. La saison de Rafael Benitez s’annonce musclée sur le banc du Real. Le nouvel entraîneur semble même déjà se mettre Cristiano Ronaldo à dos. Jusqu’à le pousser à partir ?

Le changement de système

Une des premières décisions de Rafael Benitez comme coach du Real serait de changer le système de jeu dans lequel évolue l’équipe.

D’un 4-3-3, l’ancien entraineur de Liverpool, voudrait passer à un 4-4-2 dans lequel Cristiano Ronaldo et Gareth Bale seraient alignés en pointe.

Une décision pas du tout du goût de Cristiano Ronaldo qui tient à son poste sur le côté gauche de l’attaque. Le Portugais aime avoir la possibilité de repiquer dans l’axe ou de profiter des espaces créés par Karim Benzema. Cristiano ne semble déjà pas très heureux vis à vis de son coéquipier gallois.

Ronaldo, un des meilleurs

En fin de semaine dernière, le nouveau coach du Real, n’a pas voulu mettre Cristiano Ronaldo sur un piédestal :

C’est dur de devoir choisir. Nos joueurs sont tellement bons. James, Isco, Benzema, Ronaldo ou Bale, nous avons un plan pour tout le monde. Ronaldo est un joueur essentiel pour nous, Bale sera un joueur essentiel pour nous.

En mettant Gareth Bale au même niveau que CR7, Rafa Benitez n’a pas marqué de points avec le Ballon d’Or 2014. On le sait, le joueur aime être choyé et perçu différemment des autres.

Ti amo Carlo

Dès la fin de saison dernière, ça sentait le sapin pour Rafa.

Cristiano Ronaldo s’était positionné en faveur d’un renouvellement de contrat de Carlo Ancelotti pour qui il a beaucoup d’affection.

Non entendu par son président, la star a pris un coup dans son estime de soi.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.