US

Le Barça passe à l’action pour prolonger Umtiti

par

Le FC Barcelone est le grand acteur de ce mercato d’hiver en Europe. L’arrivée fracassante de Philippe Coutinho pour 160 millions d’euros suivi de celle de Yerry Mina ont marqué les esprits, et cela d’autant plus que les catalans sont dans une période excellente sur le plan sportif.

Pourtant après le départ surprenant de Neymar au PSG cet été, un autre joueur de l’effectif blaugrana pourrait voir sa clause libératoire levée. Il s’agit du défenseur international français, Samuel Umtiti désiré à Manchester City par Pep Guardiola. Les Citizens seraient prêt à lever la clause libératoire du joueur qui s’élève à 60 millions d’euros, rien d’insurmontable donc pour le richissime club de Manchester. Si le jeune homme (23 ans) a forcément prêté attention à cet intérêt, il est resté fidèle au Barça, écartant d’un revers de main toute offre pour quitter le club cet hiver. Les pensionnaires du Camp Nou n’en restent pas moins inquiets.

De fait, le leader de la Liga a décidé d’agir pour éviter un nouveau départ surprise qui serait vécu comme un drame, Umtiti étant considéré par les socios comme le patron de la défense du Barça. En effet El Mundo Deportivo explique ce mercredi que les Catalans, par le biais de leur secrétaire technique Robert Fernandez, ont fait savoir directement au joueur qu’ils comptaient le prolonger. Une prolongation qui serait accompagnée d’une importante revalorisation salariale.

Mais toujours selon le quotidien catalan, le français ne serait pas pressé de signer un nouveau bail pour l’heure. Il préférerait attendre la fin de saison pour renégocier son contrat. Un dossier qui devrait tenir en haleine les supporters catalans et bien sur Pep Guardiola qui se verrait bien jouer un mauvais tour à son club de toujours.

Affaire à suivre

Retrouvez toute l'actu mercato de FC Barcelone / Barca

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.