US

Guidetti OK pour l’OM ? Kramaric aussi suivi !

par

Gignac a très peu de chance de poursuivre sa carrière à l’OM et es dirigeants phocéens le savent. De ce fait, ces derniers se seraient mis en quête d’un nouveau buteur. Si la piste menant à John Guidetti (Manchester City, prêté au Celtic Glasgow) est récemment sorti dans la presse, le joueur lui n’a pas refusé une possible étape à Marseille.

« Un transfert à l’OM ? Marseille est une superbe ville avec un stade incroyable. Je n’étais pas au courant de cet intérêt, c’est la première fois que j’en entends parler. Mais c’est toujours agréable d’apprendre qu’un gros club comme celui-ci vous suit,. Je ne suis au courant de rien et je suis concentré sur le Celtic. Je veux continuer de bien jouer, j’y suis très heureux. Mon contrat expire en juin 2015. Donc je dois continuer à bien jouer comme je le fais actuellement au Celtic. Mais c’est toujours plaisant d’entendre que des clubs vous surveillent, car cela veut dire que vous faites du bon boulot » a confié celui qui est libre à l’issue de la saison.

Si le transfert venait à ne pas se concrétiser, c’est parce que l’OM aurait une deuxième solution pour son attaque et pas n’importe laquelle ! En effet, les phocéens aimeraient signer un des joueurs les plus prolifique de la saison pour le moment : Andrej Kramaric (Rijeka). Auteur de 21 buts en 14 matchs de championnat, mais également 4 buts en 4 journées d’Europa League, il pourrait faire l’objet d’une offre de 7 millions d’euros de la part des marseillais, d’après le média croate Jutarnji List. Seul hic, les croates réclament 10 millions pour leur joueur qui est pourtant libre en juin prochain !

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.