Coupe de France : le Stade Rennais fier de son exploit !

Contenu commercial | 18+

Les Rennais sont allés chercher une qualification méritée.

À l’image de ce qu’ils avaient été capables de faire en Ligue Europa, notamment face au Bétis Séville, les Rennais ont créé l’exploit en se qualifiant au Groupama Stadium de Lyon (3-2).

Les Bretons retrouveront le Stade de France, cinq ans après avoir l’avoir quitté, et se qualifient pour leur troisième finale de coupe en dix ans.

Après une demi-finale à rebondissements, le Stade Rennais ayant été rejoint deux fois au score, Ramy Bensebaini a adressé le coup de grâce aux Lyonnais en fin de match.

De quoi rendre encore plus fier Olivier Létang, le président des Rouges et Noirs, qui savourait la performance des siens après la rencontre.

 » C’était un authentique exploit. Nous avons une fin de saison exaltante avec neuf matches de Championnat et cette finale au Stade de France. Il ne faut pas oublier que Manchester City, Barcelone n’ont pu gagner au Groupama stadium, le PSG y a perdu. C’est une très grande performance. On me parlait beaucoup de l’annonce de la non-prolongation de Bruno Genesio mais il faut souligner la très grande performance du Stade rennais. Il y a beaucoup de fierté d'emmener de nouveau 25.000 bretons au Stade de France. (…) Notre expérience européenne nous a servi ce soir contre Lyon »

Même son de cloche pour l’entraîneur rennais, Julien Stéphan, qui souligne, comme son président, l’importance des joutes européennes qui ont permis aux joueurs d’acquérir de l’expérience.

« On a accumulé énormément d’expérience ces derniers mois dans les doubles confrontations face au Betis Séville (3-3, 3-1) et Arsenal (3-1, 0-3), je m’en suis servi dans la causerie, notamment par rapport à Arsenal où on n’avait pas joué complètement. Ce soir (mardi), les joueurs ont joué le match de manière magnifique. C’est un match référence dans un contexte particulier, avec des décisions particulières, un penalty très contestable pour ne pas dire plus » a déclaré le coach breton en conférence de presse avec un petit tacle adressé à l’arbitre de la rencontre, Benoît Bastien, qui a sifflé un penalty plus que litigieux à l’OL.

L’ancien gone, Clément Grenier, savoure aussi après son retour victorieux dans la capitale des Gaules et appuye encore plus le mérite qu’a eu le Stade Rennais lors de cette demi-finale.

« Heureux oui parce qu’au bout du compte c’est mérité sur l’ensemble du match, on a été solides de la première à la dernière minute malgré les égalisations au fur et à mesure du match. (…) Même si on était mécontents des décisions arbitrales on est restés soudés pour remporter le match et c’est ça qui compte. »

Comme le technicien français, le milieu de terrain est convaincu que les matches de Ligue Europa ont servi au groupe breton.

« Ce qu’on a fait ce soir (mardi), on l’avait réalisé contre le Betis alors que face à Arsenal (au retour), on avait déjoué, on avait peut-être tous voulu briller individuellement. Ce soir on a joué en équipe. Cette expérience nous a permis de venir ici avec de l’ambition et sur l’ensemble du match, c’est mérité. On permet au peuple rennais qui nous a suivis partout en Europe d’aller au Stade de France. »

Rennes n’a plus qu’à attendre de connaître le nom de son futur adversaire en finale. Ce sera soit le PSG, soit Nantes qui s’affrontent ce soir.

Peu importe l’adversaire, les Rouges et Noirs n’ont plus peur de personne et rêvent d’un nouvel exploit, celui de ramener un premier trophée en Bretagne, 48 ans après le dernier.


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Né en 1995, je fais partie d'une génération qui a eu la chance d'admirer des légendes telles que Zizou, Ronnie ou Iniesta à leur apogée. Je vous transmettrai mes émotions footballistiques par le biais de mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe