Robert est con, ses supporters encore plus (billet d’humeur)

Non non vous regardez trop la télé, il ne s’agit pas là de parler du mec qui connaît la mort la plus stupide de l’histoire des séries, en se faisant enfourcher par un sanglier alors qu’il a trop picolé avant d’aller chasser, et on n’est certainement pas assez cultivés pour vous parler de Robert le Pieux ou d’un quelconque de ses prédécesseurs. Et franchement entre nous, l’Histoire de France

Quoi que la situation de Robert Lewandowski à de quoi y faire penser. Souverain en son royaume, même si celui-ci se limite à Dortmund et les 30 kilomètres à la ronde, il y a de cela encore un mois, le grand Robert s’est attiré le mécontentement de son peuple et de la populace. Passant ainsi du statut d’idole à la victime favorite de la vindicte populaire. Il faut dire que quand on joue au Borussia, signer au Bayern ce n’est pas forcément la chose la plus intelligente à faire. Surtout quand il reste six mois à tirer.

Réfléchir, ça peut parfois servir

Au-delà du fait de partir chez l’éternel rival bavarois, c’est surtout Lewandowski2le fait de l’annoncer à l’inter-saison qui interroge. Tout simplement : pourquoi? Robert s’attendait-il à des adieux déchirants, aussi riches en émotion qu’un épisode de Confessions Intimes, de la part des supporters du Schwarz-Gelben? S’imaginait-il déjà cédant sa couronne à son successeur, sous un tonnerre d’applaudissements et les acclamations de ses sujets?

Si c’est le cas, inutile de dire qu’il s’est totalement mépris. Dans l'empire de la Ruhr, on ne vénère pas Lewandowski mais le BVB. Or signer au Bayern Munich, club le plus aimé mais également le plus détesté des Goths, représente ici l’affront ultime. Et la seule personne à avoir pardonné une telle trahison, c’était Jésus-Christ. Crucifié.

La révolte gronde

Pour « The Body« , qui détient certainement l’un des surnoms les plus moches de l’histoire du foot, on n’en est pas encore là. Mais l’atmosphère se fait de plus en plus électrique entre Robert et ses fans. Qui ne le sont plus vraiment d’ailleurs. Parce qu’en règle générale, lorsque l’on apprécie quelqu’un, on évite de lui faire des doigts d’honneur ou de laisser sa voiture sur quatre parpaings. Et où est l’honneur dans tout ça? Elle est bien loin et tristement regrettable cette époque où les conflits se réglaient au fleuret. Personne alors n’aurait imaginé voler les chevaux d’un carrosse.

Toujours est-il que l’on commence légèrement à partir dans l’escalade. En un peu plus d’un mois, voilà les incidents Voiture Lewandowkiauxquels Lewandowski a été confronté. Pour quelques impôts supplémentaires, Louis XVI a fini avec la tête coupée, alors que va-t-il advenir de notre cher Robert? Plus sérieusement, la situation commence tout de même à plus tourner au ridicule qu’au vinaigre. Bientôt qu’est-ce que ça va devenir? Taguer le centre d’entraînement (certains fans de l’OM porteraient également le Borussia dans leur coeur), insulter sa femme, cramer sa baraque pendant qu’il est à l’entraînement? Faudrait peut-être penser à redescendre un peu en température, on le sait qu’aujourd’hui tous les footeux sont des mercenaires. Et puis franchement, à part en étant né dans le coin, qui préférerait porter les couleurs du BVB que celles du Bayern?


Cette news Borussia Dortmund t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

1 commentaire pour “Robert est con, ses supporters encore plus (billet d’humeur)

  1. Oui ce n’est pas malin de passer au Bayern que je n’aime d’ailleurs pas, par contre il faut rester mesuré, il est bien plus intelligent que la moyenne des footballeurs, il a rapidement appris l’allemand et ce n’est pas un mauvais gars sinon.Je pense que c’est par méconaissance que vous écrivez des choses exagérées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable