Mesut Özil prend sa retraite avec l’Allemagne !

Contenu commercial | Nouveaux clients seulement | 18+

C’est une nouvelle qui a de quoi surprendre, même si les raisons évoquées la rendent légitime.

À 29 ans, Mesut Özil a en effet décidé de prendre sa retraite internationale. Annoncée sur son compte Twitter, cette décision a été motivée par le racisme dont il a souffert peu avant le début du Mondial.

C’est avec le coeur lourd et après avoir beaucoup réfléchi aux récents événements que j’ai décidé que je ne jouerai plus avec l’Allemagne au niveau international tant que je ressentirai ce racisme et ce manque de respect (…) Le traitement que j’ai reçu de la part de la fédération ne me donne plus envie de porter le maillot allemand.

Özil avait été pris en photo avec le président turc Erdoğan (et Ilkay Gundogan), ce qui avait déclenché les critiques de la presse mais aussi de certains membres de la fédération. Dans la suite du communiqué, Özil décrit ce sentiment d’ostracisme qu’il a vécu ces derniers mois.

Je ne suis toujours pas accepté dans cette société. Je suis traité différemment des autres. Est-ce parce que je suis Turc ? Est-ce parce que je suis musulman ?

L’histoire d’amour entre Özil et l’Allemagne a souvent été en dents de scie. Malgré un titre de champion du Monde obtenu en 2014, le meneur de jeu aux 92 sélections a souvent été critiqué à cause de ses prestations.

Même après l’annonce de sa retraite, Uli Hoeness, ancien joueur international et actuel président du Bayern n’a pas été tendre avec Özil, comme il l’a déclaré au micro de Sport 1.

Pour moi, Özil a eu un alibi pendant des années, il n’a pas du tout aidé l’équipe d’Allemagne (…) Il était déjà un pur suiveur à la Coupe du monde 2014, les autres l’ont tiré vers la finale (…) Le nouveau football c’est de gagner des duels et de passer l’adversaire. Quand Özil a-t-il passé un adversaire pour la dernière fois ? Personne ne l’a questionné athlétiquement, maintenant il peut se cacher derrière l’histoire d’Erdogan. Il a joué comme une m*** pendant des années et maintenant c’est de la faute de Grindel ou Bierhoff.

Pour l’instant, la fédération allemande n’a pas réagi à l’annonce d’Özil. Néanmoins, il semble peu probable de le revoir de sitôt avec la Mannschaft.

 

 


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe