US

3 raisons de penser qu’Obbadi est une bonne recrue pour Nice

par

C’est un transfert un peu surprise de ce mercato hivernal. Le Marocain Mounir Obbadi rejoint l’OGC Nice. Et ça ne semble pas être une mauvaise idée.

1. Il a de l’expérience

Ce qui manque parfois au milieu de terrain de l’OGC Nice, c’est de la bouteille. Avoir Mounir Obbadi dans son équipe, c’est en apporter.

A 33 ans, le Marocain va pondérer les jeunes qui évoluent généralement dans l’entejeu niçois comme Cyprien, Seri ou Koziello qui ont un peu plus de 20 ans en moyenne.

Le nouveau joueur niçois a connu la Ligue 2, la Ligue 1 et la Serie A dans plusieurs effectifs professionnels ainsi que des compétitions internationales comme la CAN qu’il dispute actuellement.

2. Son jeu correspond

Si Lille a voulu recruter Mounir Obbadi à l’été 2015, ce n’est pas par hasard. A côté de joueurs comme Balmont ou Mavuba, il paraît plus technique.

Une donnée importante quand on sait que le jeu niçois prôné par Lucien Favre, l’entraîneur, est basé sur une possession de balle et des joueurs à la technique irréprochable.

La conduite de balle de Mounir Obbadi ne fera donc pas tâche au milieu de terrain des Aiglons.

3. Il est polyvalent

A Nice, Mounir Obbadi risque d’occuper un rôle de remplaçant. L’entraîneur ne le connaît pas mais il pourra s’appuyer sur sa polyvalence.

Le milieu de terrain marocain sait occuper plusieurs postes. Dans un rôle plus défensif à la place de Jean-Michael Seri ou un peu plus devant pour créer du jeu.

Une option importante quand on sait que l’OGC Nice a pas mal de blessés en ce moment ! Obbadi sera là pour dépanner.

Retrouvez toute l'actu mercato de OGC Nice

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.