Sale temps pour Adrien Rabiot

Contenu commercial | 18+

Son présent et son avenir paraissent incertains.

L’un des gros coups du mercato a été réalisé par le Barça, qui s’est offert Frenkie de Jong et a coiffé au poteau le PSG par la même occasion .

Hormis le club francilien, l’un des perdants annoncés dans cette transaction est l’un de ses joueurs : Adrien Rabiot. Longtemps courtisé par le Barça, il voit débarquer chez les Catalans un futur concurrent, qui a peut-être même fait oublier le Parisien dans les têtes des dirigeants barcelonais.

Certains supporters culés (et détracteurs de Rabiot) sont également ravis du choix du Barça, surtout au vu des négociations (contractuelles) compliquées et de la réputation négative de la mère d’Adrien Rabiot, Véronique, qui a fait parler en Catalogne.

Pas une bonne nouvelle donc pour le natif de Saint-Maurice (Val-de Marne), pour qui il ne reste que peu de pistes. Outre le Barça, le Bayern Munich avait été brièvement évoqué.

Aujourd’hui, c’est Tottenham et Mauricio Pochettino qui pourraient faire une offre pour pallier au départ de Mousa Dembélé. Un intérêt qui n’en est pour l’instant qu’au stade de la rumeur.

En attendant, le titi parisien est désormais écarté du groupe professionnel et a été envoyé en équipe réserve.

Un traitement qui rappelle celui qui avait été réservé à Hatem Ben Arfa, et qui comme pour l’actuel joueur rennais, n’est pas légal. C’est ce qu’a expliqué Stéphane Burchkalter, directeur juridique de la LFP, à Goal :

La réintégration d’Adrien Rabiot doit intervenir rapidement. Dans le cas contraire, le club s’expose à des sanctions car d’un point de vue légal, le Paris Saint-Germain n’a pas le droit de laisser Adrien Rabiot s’entraîner avec la réserve, comme ils n’avaient pas le droit de le faire avec Ben Arfa.

Le traitement réservé à « HBA », qui avait du attendre plusieurs semaines avant d’être réintégré dans le groupe d’Unai Emery, avait été plutôt mal vu par les observateurs. En sera-t-il de même pour Rabiot ?

C’est vers cette tendance que l’on s’achemine. Un scénario dans lequel les deux parties semblent perdantes.

Avec la blessure de Marco Verratti et l’enlisement du recrutement d’un milieu de terrain, la présence du numéro 25 parisien serait clairement un atout pour Thomas Tuchel, surtout avec l’accumulation des matchs et le huitième de finale de Ligue des Champions qui se profile face à Manchester United.

De son côté, Adrien Rabiot perd du temps, et des occasions de se faire bien voir auprès de ses courtisans, alors qu’il est toujours en fin de contrat en juin prochain. La cause originelle du divorce entre l’international français et son club formateur.

Pour l’heure, aucun signe positif ne semble rapprocher les deux parties. Il faudra attendre que le club ou le joueur fasse un geste pour que l’on assiste à une réconciliation. Toutefois, cela semble impensable à l’heure actuelle, étant donné les positions fermes adoptées par le joueur et sa direction.

À moins qu’il ne trouve une porte de sortie, les prochaines semaines et mois pourraient être longs pour Adrien Rabiot


Cette news Paris Saint-Germain / PSG t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe