« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

OM : Valentin Rongier raconte comment il a eu du mal à vivre la fin de son transfert

Le dénouement est bon mais les négociations ont été éprouvantes pour lui.

OM : Valentin Rongier raconte comment il a eu du mal à vivre la fin de son transfert

Hier, en fin de soirée, la nouvelle est tombée comme un soulagement pour tout le monde : Valentin Rongier était enfin Marseillais.

Après des négociations interminables, des retournements de situation lundi soir, pour le dernier jour du mercato, le milieu de terrain a réussi à signer son contrat de cinq ans en faveur de l’Olympique de Marseille.

Si le dénouement est magnifique pour le joueur de 24 ans qui souhaitait absolument rejoindre l’OM, la tournure qu’a pris son arrivée a forcément été dur à vivre.

Lors de sa conférence de presse de présentation, l’ancien capitaine du FC Nantes a avoué qu’il s’était posé de nombreuses questions ce 2 septembre.

« C’était très stressant, pour moi et mon entourage. Je pense à ma famille sur Nantes, il fallait les tenir au courant, je veux retenir que le dénouement qui est bon et me concentrer sur le terrain. Oui j’ai eu peur. On n’était sûr de rien. Il était question de rentrer à Nantes, j’y ai pensé. L’issue est positive je vais essayer de passer vite à autre chose. Je vais savourer, je suis content d’être ici et d’avoir signé à l’OM, je vais en rigoler dans pas très longtemps » a-t-il confié devant les médias.

Finalement, Rongier est bien un joueur de l’effectif d’André Villas-Boas et c’est tout ce qui lui importe. Cependant, le joker marseillais a été forcé de subir la dure loi du mercato avec ses rebondissements lorsque les deux présidents Kita et Eyraud ne trouvaient pas de terrain d’entente.

« Je l’ai mal vécu oui, c’était beaucoup de stress aussi pour ma famille et pour tous ceux qui ont bossé, le président, Andoni. On est restés tous ensemble, c’est là ou je l’ai mal vécu. Ça fait partie du football, on le sait, c’est du business, c’est de l’argent. Les négociations, ça ne me regarde pas, mais c’était un peu long… «  a affirmé le nouveau numéro 21 olympien.

Espérons pour lui qu’il tournera vite la page pour se concentrer sur son football.

par :

Cette news Olympique de Marseille / OM t'a plu ?
Abonne-toi à notre newsletter