« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

OM : Mandanda n'a pas dit son dernier mot

par :

Le portier olympien veut rester.

OM : Mandanda n'a pas dit son dernier mot
L’Olympique de Marseille s’est enlevée une épine dans le pied avec le recrutement d’un attaquant en la personne de Mario Balotelli.
La dernière priorité semble être un renfort pour le poste d’arrière gauche, et le nom de Dalbert est annoncé avec insistance.
Le recrutement d’un gardien n’est donc pas à l’heure actuelle une priorité. Toutefois, il se murmure qu’Andoni Zubizarreta planche déjà à la succession de Steve Mandanda pour l’année prochaine.
Interrogé par l’Équipe, le gardien marseillais, critiqué sur son rendement assure qu’il n’a pas dit son dernier mot lorsque la question du recrutement d’un gardien est évoquée.

Ça fait partie du jeu. Mais il faudra venir me déloger. Je suis encore loin d’arrêter. J’ai un contrat jusqu’en juin 2020. Je sais bien que le plus gros de ma carrière est derrière moi. Mais je ne suis pas fini !

L’ex-capitaine de l’OM aura certainement à cœur de le prouver lors de la deuxième partie de saison, et dès ce soir avec la réception de Lille.
D’ailleurs, sauf surprise ou blessure de dernière minute, le champion du Monde disputera son 505ème match avec le club qu’il a rejoint lors de l’été 2007.

Ce record représente beaucoup pour moi. 505 matches à l’OM, onze ans dans ce grand club, ça vaut presque un titre. Et j’espère que ce n’est pas fini.

À moins d’une prolongation de contrat, il devrait cependant s’agir de la dernière saison du « Fenomeno » à Marseille.
OM : Mandanda n'a pas dit son dernier mot

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.