FR

OM: Les 12 travaux de Longoria

par

OM: Les 12 travaux de LongoriaLe 26 juillet dernier, l’Olympique de Marseille annonçait la nomination de Pablo Longoria au poste de directeur sportif. L’ancien de Valence arrivait pour remplacer Andoni Zubizarreta. Une première partie de saison plus tard, Les Transferts dressent un bilan de l’apport de l’espagnol de 33 ans.

Une méthode « Made in Longoria »

Pour comprendre les méthodes de travail du directeur de football de l’OM, il faut d’abord savoir que ce dernier accorde une place prédominante au scouting. En football, le scouting est le fait de prospecter un peu partout dans le monde avec pour objectif de dénicher des talents qui viendront étoffer les effectifs de différentes catégories au sein d’un club. Le scouting ne peut se faire sans un large réseau d’observateurs missionnés spécialement pour réaliser cette mission. C’est majoritairement ce sur quoi travaille Longoria. Pour lui, le recrutement est basé sur 4 piliers :

  1. Un recrutement local pour ne louper aucun possible talent et ainsi crédibiliser le centre de formation
  2. La mise en place d’une cellule de recrutement à l’échelle nationale focalisée sur des joueurs entre 12 et 14 ans
  3. D’importants investissements sur le plan international pour un maximum de joueurs de moins de 16 ans
  4. Un ratissage des joueurs qui s’adapteront de la meilleure des manières à l’équipe première professionnelle

Cette volonté de tisser une « toile d’araignée » à l’échelle mondiale repose sur des principes simples : organisation, travail et observation. L’espagnol à une vision à moyen et long terme et possède une appétence pour la philosophie de jeu, les données statistiques qui apportent une plus-value. Il possède aussi une connaissance des enjeux économiques inhérents au monde du football d’aujourd’hui.

Une organisation bien pensée

Sur de ce qu’il cherche, le directeur du football marseillais sait comment mettre sa méthode en place. Invité d’un talk-show il y a quelques mois, il déclarait que son souhait était d’avoir « 3 recruteurs pour l’équipe première, 4 ou 5 au niveau international, 7-8 au niveau national et beaucoup au niveau local ». Pas de doute, l’espagnol a une voie à suivre et il s’y tient.

Une demie saison plus tard : quel bilan ?

A son arrivée, plusieurs points que « Zubi » n’avait pas réussi à gérer étaient sur la table dont les cas Mitroglou et Strootman, dont les salaires importants n’aidaient pas les caisses de l’OM. Pablo Longoria indiquait avoir été plutôt content de son mercato estival. Il faut reconnaître qu’avoir à composer avec les finances instables (voire négatives) de l’OM ne doit pas être chose facile. Le nouveau directeur sportif avait donc misé sur des prêts, enregistrant notamment les arrivées de Cuisance (Bayern Munich) et Balerdi (Dortmund), et sur les transferts gratuits arrachant le havrais Pape Gueye à Watford et recrutant l’expérimenté Nagatomo. Il avait également dépensé la somme de 12 millions d’euros pour s’attacher les services de Luis Henrique (19 ans) en provenance de Tres Pasos au Brésil. Du coté des départs, Bouna Sarr avait été vendu au Bayern contre 10 millions d’euros et l’espoir Lihadji avait signé à Lille.

Malgré un bilan plutôt positif, l’espagnol confiait avoir des regrets de n’avoir pas pu recruter Maehle, latéral droit retenu par Genk, et Darwin Nunez, signé au Benfica Lisbonne.

Un mercato hivernal mouvementé

Le moins que l’on puisse dire du coté de l’OM, c’est que l’hiver est chaud. Après l’officialisation du tant attendu « grand attaquant » en la personne d’Arkadiuz Milik en provenance de Naples, Pablo Longoria a également réussi à faire le tour de force de prêté Strootman au Genoa et faire prendre 50% de son salaire au club italien. Il a également prêté (avec Option d’Achat) le milieu de terrain, Maxime Lopez, au club de Sassuolo et obtenu le prêt (avec OA) du latéral droit de la Fiorentina, Pol Lirola. Des rumeurs sur une rupture de contrat concernant Kostas Mitroglou sont également d’actualité. Si cela se concrétise, le directeur sportif aura réussi à boucler des dossiers vieux de 4 ans. Le mercato ne fermant ses portes que le 1er février, nous ne sommes pas à l’abri de nouvelles surprises.

L’OM comme second choix

Aujourd’hui installé au poste de « Head of Football » à l’OM, le club olympien n’était pourtant pas forcément favori pour accueillir Pablo Longoria. En effet, L’Equipe révélait en décembre dernier que l’ex directeur sportif du club Che aurait d’abord été intéressé par le projet monégasque. Il se serait même entretenu avec Oleg Petrov, vice-président du club de la principauté. Cependant, après plusieurs semaines de discussions, aucun terrain d’entente n’aurait été trouvé. Marseille se serait donc engouffré dans une faille laissée ouverte et recruté celui qui a débuté sa carrière à Newcastle.

Aucun doute aujourd’hui que les dirigeants olympiens ne regrettent aucunement leur choix.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.