FR

Lens – Lille : Une rivalité historique

par

Lens – Lille : Une rivalité historiqueLa rivalité entre le Racing Club de Lens et le Lille OSC est aujourd’hui l’une des plus importantes de notre championnat de Ligue 1. Stagnant dans l’antichambre du football français, les Sang et Or sont parvenus à retrouver l’élite au terme de la saison 2019-2020. Ce retour en première division est également synonyme de joutes tendues face au voisin lillois dans le match bien connu sous le nom de « Derby du Nord ». Découvrez désormais l’histoire de cet antagonisme à travers cet article. 

Derby du Nord : Des origines au XXème siècle

Il faut remonter à la première partie du XXème siècle pour trouver les origines de la rivalité entre les deux clubs. Il faut savoir qu’à la fin des années 1920, les oppositions nordistes majeures opposaient plutôt l’Olympique Lillois à l’US Tourcoing ou encore le RC Roubaix à l’Excelsior Roubaix. À cette époque, le RC Lens ou encore le Valenciennes AFC étaient encore pensionnaires de divisions inférieures. Lors de la toute première saison professionnelle de l’Histoire du football français pour la saison 1932-1933, la rivalité majeure opposait Lille et Fives. Il est important de noter que lors de la saison 1937-38, seuls 16 clubs composaient le championnat de première division. Sur ces 16 participants, 6 étaient situés dans le Nord de la France. 

Un premier évènement majeur

Certains racontent que l’antagonisme entre les Sang et Or et les Dogues remonterait plutôt à la première saison disputée « après-guerre » (1945-1946). Alors que les deux équipes se talonnent en championnat (Lille était 2ème, Lens 3ème), l’équipe lensoise se déplace au stade Henri-Jooris de leur voisin lillois le 17 février 1946. À cette occasion, 18.000 spectateurs s’entassent dans l’enceinte, que ce soit dans les tribunes ou sur le toit. Le poids cumulé de toutes ces personnes entraîne l’effondrement d’une partie du toit, blessant 53 personnes mais ne provoquant heureusement aucun décès. Sur le terrain, Lille s’impose 3 buts à 1. Lens engage alors une procédure d’appel suite aux évènements extra-sportifs, sans obtenir gain de cause. Grâce à cette victoire, les Dogues filent vers leur premier titre de Champion de France.

Coupe de France : Une finale comme premier sommet

L’hégémonie hexagonale des clubs nordistes s’essouffle au début des années 1950 et le RC Lens s’impose donc comme le principal adversaire de Lille. Le réel premier choc au sommet entre les deux équipes survient le 10 mai 1948 à l’occasion de la finale de Coupe de France qui se tient au stade olympique Yves-du-Manoir de Colombes. Alors en seconde division, Lens s’incline 3 buts à 2 face au rival lillois devant 60.739 spectateurs.

1950-2000 : L’explosion de la rivalité

Pour ne rien arranger à l’ampleur que prend cette opposition pour les deux clubs, Lille, club devenu très attractif, commence à recruter des joueurs issus des terres lensoises. S’imposant sur et en dehors du terrain, les choses ne vont pas aller vers une accalmie. En effet, entre le 25 mars 1951 et le 9 septembre 1954, Lens ne parviendra pas à marquer un seul but face aux Dogues, en 6 rencontres.

Plus tard, dans les années 1990, les Sang et Or connaissent de glorieuses années notamment ponctuées par un titre de champion de France 1998 et deux participations européennes consécutives (1995-1996 et 1996-1997). Cependant, Lens ne parvient toujours pas à prendre l’avantage sur leur rival régional, ne remportant que 3 de leurs 12 confrontations au cours de cette décennie.

Les années 2000 : L’aube d’un nouveau millénaire

Le dimanche 24 septembre 2000, alors que les deux clubs ne s’étaient plus affrontés dans l’élite depuis plus de 3 ans, Lens se déplace sur la pelouse du Stadium de Lille pour une confrontation s’annonçant bouillante. Alors que les visiteurs ouvrent le score dès la 23ème minute par l’intermédiaire de Philippe Brunel, les locaux, alors entraînés par Vahid Halilhodzić, parvienne à s’imposer au bout du suspense grâce à ses deux entrants Bakari (85è) et Peyrelade (90è). Lors de cette même saison, les Dogues obtiennent un ticket pour la première Ligue des Champions de leur histoire et disputent les matchs de la compétition à… Lens, au stade Félix Bollaert, une humiliation pour les arténois.

En 2006, alors qu’on dispute le début de la saison, Lille reçoit le rival lensois dans son Stadium. Galvanisés par leur participation à la C1, les Dogues exterminent leurs adversaires 4 buts à 0, notamment grâce à un triplé de Peter Odemwingie.

Autre date importante de cette rivalité : le 10 mai 2008. À deux journées du terme de la saison, Lille est toujours en course pour accrocher l’Europe quand le RC Lens lutte pour son maintien. La rencontre qui se déroulait dans la capitale des Flandres lors de cet après-midi printanier était donc d’une importance capitale. Une fois n’est pas coutume, les Dogues s’imposent 2 buts à 1 sur leur pelouse. Le LOSC termine cependant 7ème du championnat et ne parvient pas à se qualifier pour une campagne européenne. Quant au Racing Club de Lens, 18è, le club est relégué en Ligue 2, terminant la saison sur deux matchs nuls ne leur permettant pas de dépasser Toulouse, alors 17è.

 

 

 

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.