Ligue des champions : Une réforme hallucinante à venir ?

A compter de la saison 2018/2019, la Ligue des Champions pourrait bien changer de format. Une modification qui ne ferait pas du tout les affaire des clubs français.

Un boulevard pour le Big 4

Depuis 1992 et l’ère de la Ligue des Champions, seuls l’OM (1993), l’Ajax Amsterdam (1995) et Porto (2004) ont réussi à se hisser sur le toît de l’Europe, au milieu des clubs issus des 4 grands championnats (Angleterre, Espagne, Allemagne, Italie).

Pourtant, l’UEFA serait en passe de modifier la formule de la C1 afin de favoriser ces clubs. Selon le journaliste italien Gabriele Marcotti, les 4 plus grands championnats au coefficient UEFA pourraient avoir 4 clubs chacun directement qualifiés.

Ainsi, sur les 32 équipes réparties au sein des différents groupes, 16 seraient issues du Big 4. La moitié des équipes. Soit 5 de plus qu’aujourd’hui puisque l’Angleterre, l’Espagne et l’Allemagne ont 3 clubs qualifiés d’office, contre 2 pour l’Italie.

1445581_w2

Des wilds-cards pour les grosses équipes

Cette réforme de l’instance dirigeante du football en Europe a pour but de rendre la compétition la plus attractive possible. Et donc de voir s’affronter les meilleures équipes possibles. 

Et pour être sur qu’aucune formation de ce Big 4 ne soit oubliée, l’UEFA se réserverait le droit de délivrer une wild-card à un grand club qui ne serait pas parvenu à se hisser parmi les 4 premiers de son championnat.

Le Milan AC, 7e l’an dernier, aurait ainsi pu rejoindre la Juve, Naples, la Roma, l’Inter Milan. Tout comme Manchester United, 5e, aurait pu accompagner Leicester, Arsenal, Tottenham et Manchester City en C1.

man-utd-sous-le-charme-de-martial_162818

Un énorme pas en arrière

La Ligue 1 ferait donc partie des perdants, puisque qui dit places supplémentaires pour les équipes des 4 grands championnats, dit inévitablement place supprimées pour les autres fédérations.

Mais ce sont surtout les champions des petites nations qui semblent visés. Alors que Michel Platini avait réformé le système afin de leur assurer une voie de qualification réservée, ils pourraient bientôt disparaître de la C1. Sauf exploits en barrages.

L’an dernier, aucune équipe issue de cette voie n’a réussi à atteindre les huitièmes de finale. Comme c’est souvent le cas. De quoi convaincre l’UEFA de les remplacer par des écuries plus compétitive afin d’éviter les matches avec un suspens moindre. Et tant pis si la C1 perd de son charme.

ligue-des-champions-2016-psg-paris-malmo


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable