Lacazette veut marquer l’histoire d’Arsenal comme Henry

Contenu commercial | 18+

Le Frenchie veut perdurer chez les Gunners.

Dans un entretien accordé au site Internet d’Arsenal, Alexandre Lacazette s’est confié sur ses objectifs avec le club londonien et sur son modèle, bien connu du football français, un certain Thierry Henry.

Quand j’ai découvert pour la première fois à Arsenal c’était lorsque Titi (Henry) jouait et marquait des buts. Bien sûr, quand on est un enfant on pense, « moi aussi, je veux faire ça ». J’ai toujours été un fan de lui donc, bien sûr, j’ai suivi sa carrière de près. C’était un modèle pour moi. Achever ce qu’il a fait avec ce club (Arsenal) c’était exceptionnel. Je voudrais écrire mon propre chapitre ici. J’aimerais rendre les fans aussi heureux que Titi l’a fait.

L’ancien lyonnais raconte son admiration pour le meilleur buteur de l’histoire des Bleus (51 réalisations en 123 sélections) qu’il a d’ailleurs eu la chance de rencontrer en 2012, lors d’un stage de pré-saison réalisé à New-York avec l’Olympique Lyonnais. Âgé alors d’environ 20 ans, le jeune attaquant français va recevoir les conseils du « King » des Gunners en personne, qui évoluait alors au New York Red Bulls. Un moment dont il se souvient très bien.

Il m’a secoué. Il m’a dit que je devais toujours continuer à travailler sur moi-même, ce que nous avons parfois tendance à oublier nous les jeunes. Quand un joueur comme Titi parle, tu ne peux pas ignorer ce qu’il est en train de te dire. J’ai réalisé que pour être un grand joueur il faut travailler dur tout le temps. Quelqu’un comme lui souhaitait toujours progresser, même avec la carrière qu’il a eu, et j’ai appris beaucoup de ça.

« Laca », comme il est surnommé dans le nord de Londres, a déjà conquis tout son monde du côté de l’Emirates Stadium depuis sa venue à l’été 2017. Auteur de 31 buts sous la tunique rouge et blanche, toutes compétitions confondues, l’international tricolore est un maillon essentiel du collectif d’Unaï Emery.

Pourtant, l’ex-goléador de Lyon doit parfois encore se battre pour se faire une place de titulaire indiscutable dans le onze du manager basque. Et ce pour une bonne raison : en janvier 2018, Arsenal a déboursé plus de 63 millions d’euros pour acquérir Pierre-Emerick Aubameyang, l’avant-centre gabonais.

Évoluant au même poste que le « Frenchie », l’ancien stéphanois préfère évoluer sur le front de l’attaque tout comme Lacazette.

Unaï Emery se trouve alors dans un dilemme : aligner Aubame et mettre Lacaz sur le banc, aligner le buteur français et décaler « PEA » sur le flanc gauche ou faire débuter les deux attaquants ensemble.

Néanmoins, cette concurrence n’a jamais affecté l’ambiance dans le vestiaire puisque les deux joueurs se sont tout de suite entendus et ont compris qu’ils pouvaient apporter chacun leur pierre à l’édifice, comme l’explique parfaitement le principal intéressé.

J’ai toujours aimé travailler avec mes coéquipiers ici. On me questionne toujours sur ma rivalité avec Auba, mais ce n’est pas du tout ça. On sait que si nous sommes ensemble, nous pouvons être plus fort et nous avons le même objectif tous les deux, qui est de gagner quelque chose pour le club.

Avant qu’il signe, je ne le connaissais pas mais j’avais entendu dire que c’était un bon gars. Ensuite nous avons parlé et réalisé qu’on s’aimait bien, donc cela a été une bonne relation dès le début. Je suis content qu’il soit là parce que c’est un bon joueur et une bonne personne aussi. Je ne le vois pas comme un rival. Je sais que parfois quand il est aligné, je peux me retrouver sur le banc, mais c’est mon coéquipier. Bien sûr que je veux jouer, mais nous pouvons aussi être aligné ensemble comme nous l’avons fait la saison dernière. Nous voulons juste gagner des titres.

C’est désormais une véritable relation fraternelle qu’entretienne les deux hommes depuis l’arrivée d’Aubameyang. Il arrive d’ailleurs souvent que les deux compères célèbrent ensemble les buts qu’ils inscrivent.

Vous l’aurez compris, que ce soit avec ou sans Aubameyang, Alexandre Lacazette est décidé à écrire sa propre page de l’histoire d’Arsenal.

L’interview complète est à découvrir ci-dessous :


Cette news Arsenal t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Né en 1995, je fais partie d'une génération qui a eu la chance d'admirer des légendes telles que Zizou, Ronnie ou Iniesta à leur apogée. Je vous transmettrai mes émotions footballistiques par le biais de mes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe