US

Golden Boy : les favoris pour le titre

par

Le Ballon d’Or des joueurs de moins de 21 ans, c’est le titre de Golden Boy. Cette année encore les nommés ont déjà des airs de futures grandes stars. Qui succédera à Anthony Martial ?

Un français encore Golden Boy ?

Paul Pogba sacré en 2013, Anthony Martial l’année dernière, la France a des chances de voir un nouveau joueur être consacré.

Kingsley Coman, deuxième l’année dernière semble avoir progressé et fait partie des favoris. Au Bayern Munich, le Français a réalisé une saison pleine. Il a également participé à l’Euro avec les Bleus.

Autres français nommés : Ousmane Dembélé, Moussa Dembélé, Lucas Hernandez et Olivier Ntcham qui semblent avoir de moins bonnes chances que Coman.

Alli, Sanches ou Rashford ?

La concurrence pour Kingsley Coman est de haut niveau. En face de lui se dressent des joueurs qui se sont montrés très prometteurs cette saison.

Le Portugais Renato Sanches a dévoilé des capacités exceptionnelles au Benfica et pendant l’Euro en France. Son travail pourrait bien être récompensé.

Dele Alli et Marcus Rashford ont notamment été performants en championnat. Etre jeune et si doué en Premier League, ça n’est pas facile.

Une surprise comme Golden Boy ?

Les membres du jury pourraient se laisser tenter de désigner un vainqueur différent. Parmi les joueurs qui semblent avoir leurs chances on trouve Leroy Sané. Le jeune allemand a tout de même tapé dans l’oeil de Pep Guardiola.

D’autres joueurs pourraient sortir du chapeau comme l’attaquant nigérien Iheanacho ou le gardien italien Gialuigi Donnarumma a qui on prédit un avenir à la Buffon.

Le choix est compliqué !

Tu en veux encore ?

Aymeric Laporte enfin convoqué chez les Bleus !

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.