US

France – Roumanie : les notes des Bleus (PAYET BORDEL !!!!!)

par

En vrai, on s’en fout des notes, on a Payet les gars !

LLoris – 5/10 : 10 pour son arrêt de fou en 1ère mi-temps, 0 pour le non-plongeon sur le penalty. Sérieux, la dernière fois que j’ai vu ça, c’était au tournoi de sixte de Landivisiau le lundi de Pâques.

Sagna – 3/10 : Il rate pas de centre. Mais c’est probablement parce qu’il a pas centré du match. Rendez-nous Debuchy !

Rami – 6/10 : Ouais, pas mal Adil ! Franchement pas mal.

Koscienly – 6/10 : Coiffure de pompier, allure de pompier de service dans cette défense. Lolo a fait la taff. Et c’est même pas lui qui concède le péno.

Evra – 1/10 :  C’est quoi ce péno Patoche ? A ton âge, avec ton expérience ? T’as de la chance, on fera pas jouer Lucas Digne.

Kanté – 8/10 : Maitre Kanter, une valeur sûre pour boire des bières avant match. Maitre Kanté, une valeur sûre pour récupérer des ballons pendant le match.

Matuidi – 5/10 : OK, il court, mais dieu que c’est maladroit quand il n’y a pas Verratti à côté. Matuidi palot.

Pogba – 4/10 : Sérieux Paulo ? « Je veux être le meilleur joueur du monde » et tu nous sors ça ? Allez, on se revoit mercredi et tu violentes les Albanais !

Griezmann – 3/10 : Après la finale de Ligue des Champions, Grizou avait besoin de repos. Du coup, il a envoyé son frère jumeau à sa place ce soir. On se revoit mercredi Antoine !

Giroud – 7/10 : Un but. C’est ce qu’on lui demande, il l’a fait. Giroud de secours !

PAYET – 20/10 : On a Payet! Dimitri Payet! Je ne crois pas que vous compreniez ! C’est l’homme de Dédé, il va tous vous péter ! On a Dimitri Payet !

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.