Beckham refuse de donner son argent à sa propre fondation !

Nouveaux clients seulement | Contenu commercial | 18+

Les football leaks continuent de faire des ravages dans le monde du football. Cette fois-ci, c’est l’ex-milieu de terrain de Manchester et du PSG qui est éclaboussé par les révélations de plusieurs médias d’investigation internationaux, dont Le Monde et Mediapart.

« Pas avec mon argent »

Le Spice Boy s’est souvent affiché comme un footballeur au grand cœur. Il est pourtant épinglé aujourd’hui pour avoir refusé de financer personnellement sa propre fondation humanitaire, Fonds 7.

Il aurait déclaré lors de la demande de financement :

Je n’ai pas envie de le faire et je ne le ferai pas avec mon argent.

Une demande de remboursement pour un voyage déjà payé

Pire, lors d’une tournée en Asie pour le compte de l’Unicef, il aurait demandé le remboursement du voyage.

Problème, ce voyage était déjà remboursé, et le joueur n’avait même jamais effectué le déplacement ! 

Une suspicion de fraude fiscale

Profitant de leur investissement avec sa femme dans des superproductions cinématographiques comme Avatar ou Die Hard 4, il aurait également dissimulé d’importantes sommes au fisc anglais. ce qui l'empêche de réaliser un de ses rêves : obtenir le titre de chevalier de l’ordre de l’Empire Brittanique.

Son salaire au PSG reversé à des associations

On se souvient de la com’ du joueur et du PSG lors de son arrivée dans la capitale, déclarant que l’intégralité de son salaire était reversé à des associations caritatives. De plus, ses avocats le défendent en affirmant que ses dons à l’Unicef se montent à des sommes « à sept chiffres ». 

Si rien n’est encore prouvé, ces révélations risquent de s’avérer néfastes pour le joueur devenu homme d’affaires et ses nombreuses marques.

 


Cette news Paris Saint-Germain / PSG t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.
+18Les jeux d'argent et de hasard sont resérvés aux personnes majeures.