US

Barça-Real : qui a la meilleure défense?

par

Depuis une semaine, tout le monde parle énormément de l’attaque. La MSN côté Barça, la BBC à Madrid. Mais le match pourrait se décider sur le niveau de la défense. A ce jeu là, qui est le meilleur ?

Bravo vs Navas

Le gardien du FC Barcelone semble avoir un petit avantage sur son homologue madrilène. Bravo a un meilleur pourcentage d’arrêts que Navas en Liga. (81,1% contre 75,8%).

Bravo n’a encaissé que 4 buts en trois Clasicos, autant que Navas qui en a disputé qu’un seul.

En revanche, Keylor Navas sait être décisif. Sur quatre pénaltys concédés, le gardien du Real Madrid en a repoussé trois.

Sur les côtés, ça va bouger

L’apport des latéraux et leur capacité à revenir défendre rapidement pourrait jouer un grand rôle lors de cette rencontre.

Jordi Alba est incertain pour le match après une légère blessure en sélection contre la Roumanie. S’il n’est pas là, ce pourrait être un vrai handicap pour le Barça qui compte sur lui pour déstabiliser la défense madrilène.

Côté Madrid, le point faible se trouve côté droit. Danilo est installé depuis quelques matchs par Zidane. Le latéral aura fort à faire puisqu’il va devoir contenir Neymar.

Baston dans l’axe

On aura du classique dans l’axe des deux défenses pour ce Barça-Real. Sergio Ramos-Pepe côté Real contre Mascherano-Piqué pour le Barça.

En Liga, c’est la paire barcelonaise qui s’en sort le mieux. Le FC Barcelone a pris 4 buts de moins que le Real, soit le score du premier Clasico. Sans cette rencontre, les deux équipes sont à égalité.

C’est la résistance aux deux trios d’attaque qui va faire la différence ce soir. Zinédine Zidane a un gros coup à jouer au Camp Nou en mettant en place un système défensif ultra-efficace.

Sondage : qui a la meilleure défense ?

Tu en veux encore ?

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.