US

ASM : 3 raisons de croire au titre en Ligue 1

par

Et si on avait trop rapidement prédit que le Paris Saint-Germain serait une nouvelle fois champion de France ? L’ASM se pose en vrai concurrent et pourrait bien ravir le titre en Ligue 1. Voici 3 raisons d’y croire :

1. ASM : un effectif plus stable

Cette saison, l’AS Monaco a joué la carte de l’assurance pendant le mercato. Une situation exceptionnelle lorsqu’on regarde les précédentes périodes de transfert.

Les dirigeants du Rocher ont réussi à garder leurs meilleurs éléments de l’effectif blanc et rouge tout en le renforçant.

Ainsi, Fabinho, Moutinho, Bernardo Silva ou encore Lemar sont toujours présents et ça fait du bien à l’équipe !

2. Des concurrents aux fraises

Le début de saison semble compliqué pour le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais.

Ces deux équipes, présentées comme favorites pour le gain du titre patinent ces derniers temps. Le PSG a pris son plus mauvais départ depuis 4 ans alors que l’OL vient d’enchaîner deux défaites de rang.

De son côté Monaco est leader du championnat et pourrait bien profiter de la situation pour s’envoler !

3. Des retours de prêt déterminants

Pour cet exercice 2016/2017, l’AS Monaco va pouvoir s’appuyer sur un duo d’attaque qui ferait rêver pas mal de formations européennes : Radamel Falcao – Valère Germain.

Les deux hommes, qui ont déjà évolué ensemble, sont très complémentaires et marquent chacun leur dose de buts chaque saison.

Revanchard, le buteur colombien n’a qu’une seule envie : montrer qu’il n’a pas perdu son football. Jusqu’à emmener Monaco vers le titre ?

Tu en veux encore ?

Vidéo : l’énorme fail de Robinho !

Retrouvez toute l'actu mercato de ASM - Monaco

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.