GB

3 raisons de se réjouir de la prolongation de Leonardo Jardim

par

Annoncé un peu partout depuis quelques semaines, l’entraîneur de l’AS Monaco a finalement prolongé jusqu’en 2020 avec le club. Il y a des raisons de croire que c’est une bonne chose.

La Ligue 1 résiste !

On a pris l’habitude qu’à chaque fois qu’un entraîneur évoluant en France était appelé par des clubs anglais, espagnols ou italiens de le voir partir.

Cette fois-ci, Leonardo Jardim est resté et a résisté aux sirènes des clubs qui voulaient l’attirer. Cela montre aux autres championnats que la France sait garder ses meilleurs éléments.

Après une demi-finale de Ligue des Champions, on continuera donc de voir le champion de France en titre avec son équipe. De bonne augure pour la suite !

Il va développer l’AS Monaco

Les supporters du club du Rocher n’oublieront pas que s’ils ont pu retrouver la plus haute place du classement de Ligue 1, c’est grâce au travail de leur coach.

L’entraîneur a su faire remonter le club en Ligue 1, faire évoluer le jeu de son équipe en fonction des joueurs à disposition pour terminer champion.

Malgré le départ de quelques talents, on peut penser que Jardim réussira à faire éclore de nouveaux joueurs comme il a pu le faire depuis plusieurs années.

Du beau jeu à venir

Grâce à ses joueurs de talent, l’AS Monaco a eu une attaque irrésistible pendant la saison 2016/2017. Un cocktail gagnant que l’on risque de voir de nouveau.

C’est une bonne nouvelle d’avoir un coach qui prône ce genre de jeu. Le temps d’adaptation sera plus court que si un nouveau technicien était arrivé au club.

La concurrence est maintenue pour le PSG. Nice, Lyon et Marseille veulent s’inviter dans la course. De quoi avoir une belle Ligue 1 en 2017/2018 !

Retrouvez toute l'actu mercato de ASM - Monaco

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.