4 raisons de croire à la qualification du PSG

Ce soir, c’est le grand retour de la Ligue des Champions, avec notamment le duel au sommet PSG/FC Barcelone. Un duel qui peut sembler déséquilibré, mais en cherchant bien, il y’a toujours des raisons d’y croire !

L’insouciance de la jeunesse

L’annonce de l’absence de Thiago Silva face à la MSN n’a pas aidé à rassurer des Parisiens déjà inquiets. D’autant qu’avec le départ de David Luiz contre Chelsea, il n’y a plus de défenseur central de niveau international pour remplacer le capitaine Parisien.

C’est donc le jeune formé au club Presnel Kimpembe qui devrait débuter la rencontre. Et, comme George Weah en 1994 ou Laurent Leroy en 2000, il pourrait bien être la surprise de ce match et réaliser un match de patron face aux monstres Barcelonais. Après tout, il est jeune (21 ans) et n’a rien à perdre.

Le retour des artistes

Certes, Thiago Silva et Motta ne sont pas là. Mais plus haut sur le terrain, on assiste au retour de Verratti, qui avait raté les deux précédentes confrontations. Parfois présenté comme le successeur de Xavi, l’Italien aura à cœur d’être à son meilleur niveau pour enfin franchir ce palier avec Paris

Ce soir, c’est aussi le retour dans le groupe de Javier Pastore. S’il n’est pas devenu le joueur qu’espérait le PSG lors de son arrivée, il reste capable de fulgurances sublimes et peut faire basculer une rencontre dans le bon sens. Comme ici :

 

L’Histoire du PSG face au Barça

On se souvient de la victoire 3 à 2 au 1er tour de la Ligue des Champions 2014, ou encore de l’élimination frustrante il y’a 2 ans (2/2 à Paris, 1/1 au Camp Nou). Mais la vraie référence date d’avant la naissance de Presnel Kimpembe, en 1995.

Cette année-là, l’équipe conduite par Luis Fernandez affronte les Catalans de Johan Cruyff en quarts de finale. après un bon nul au Camp Nou, le retour au Parc est devenu légendaire. Parlez-en à tous les supporters parisiens, ils se souviennent tous d’où ils étaient au moment de la frappe de Guérin…

Pour les plus jeunes, voici un résumé avec les commentaires du regretté Thierry Roland.

La raison irrationnelle

Celle qui nous fait tous aimer le foot. Quelque chose qui se passe dès le début du match, une ambiance particulière, et le match qui s’emballe. Le PSG joue à domicile ce soir, les Ultras ont de nouveau le droit de mettre l’ambiance.

Paris n’a plus rien à perdre, et peut instiller le doute dans les têtes Barcelonaises. En pressant haut, en les empêchant de construire, en n’hésitant pas à provoquer.

Après tout, la Grèce a bien été championne d’Europe …


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter

Télécharger l'appli Actu News
et Transferts du Mercato

phone-tablet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *