« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Real Madrid : les premiers mots ambitieux d’Alphonse Areola

Le gardien français est prêt à apprendre sous les ordres de Zidane.

Real Madrid : les premiers mots ambitieux d’Alphonse Areola

Présenté cet après-midi par le Real Madrid, Alphonse Areola a pu affronter les médias espagnols pour la première fois après avoir fait ses premiers pas à l’entraînement.

Arrivé en remplacement de Keylor Navas, qui a fait le chemin inverse pour rejoindre le PSG, le portier français a déjà affiché ses ambitions et sa joie de travailler avec Zinédine Zidane.

« Cela a été une décision commune. Le dernier feu vert, ça a été à moi de le donner. Je sais ce que je dois faire dans ma carrière. C’était une bonne opportunité pour moi de rejoindre le plus grand club au monde. C’est une très belle porte qui s’est ouverte à moi. J’arrive dans un club entraîné par une légende. C’est une très grande fierté de pouvoir oeuvrer sous ses ordres. Mon objectif c’est de donner le maximum tous les jours à l’entraînement. Être prêt pour pouvoir répondre présent quand on me donnera l’occasion de me montrer. C’est à moi d’être bon tous les jours et montrer ce que je vaux » a déclaré l’international tricolore.

Malgré la présence de Thibaut Courtois et la hiérarchie déjà définie, l’ancien parisien a montré qu’il était déterminé à se faire une place dans le plus grand club du monde. « Il (Courtois) est gaucher, je suis droitier. On a tous les deux deux mains. Les premiers contacts avec lui se sont super bien passés. Il y a des opportunités dans le foot, quand elles arriveront, ce sera à moi de les saisir. J’ai un contrat de prêt d’une saison, j’arrive dans le plus grand club du monde. À moi de profiter de tout ça. Après, il y a une hiérarchie bien établie, à moi de répondre présent. J’ai l’occasion aussi de me montrer à l’entraînement. On verra. »

Place désormais au terrain où Alphonse Areola a beaucoup a prouvé lors de ce prêt d’une saison pour faire oublier Keylor Navas, vainqueur de trois Ligue des Champions.

par :